Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Edison Fantasy Science

Edison Fantasy Science

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Tetsuroh Kasahara (Proposer une Biographie)
Edison Fantasy Science

Edison fantasy science, Tome 1

Dans un univers Steampunk, entre Miyasaki et Jules Verne, une petite fille invente tout ce dont les siens ont besoin : pompes à eau, robots de combats, jeux pour les enfants…
Dans un désert hostile et convoité, parce qu’à la frontière de deux royaumes, la petite tribu voit son existence pacifique menacée. Il va leur falloir prendre les armes. Heureusement Edison est là, et avec lui le génie de l’invention.

Edison Fantasy Science

Edison fantasy science, Tome 2

Dans un univers Steampunk, entre Miyasaki et Jules Verne, une petite fille invente tout ce dont les siens ont besoin : pompes à eau, robots de combats, jeux pour les enfants…
Dans un désert hostile et convoité, parce qu’à la frontière de deux royaumes, la petite tribu voit son existence pacifique menacée. Il va leur falloir prendre les armes. Heureusement Edison est là, et avec lui le génie de l’invention.

Edison Fantasy Science

Edison fantasy science, Tome 3

Dans un univers Steampunk, entre Miyasaki et Jules Verne, une petite fille invente tout ce dont les siens ont besoin : pompes à eau, robots de combats, jeux pour les enfants…
Dans un désert hostile et convoité, parce qu’à la frontière de deux royaumes, la petite tribu voit son existence pacifique menacée. Il va leur falloir prendre les armes. Heureusement Edison est là, et avec lui le génie de l’invention.


Critique

Par Gillossen, le 01/10/2006

Faut-il vraiment rappeler qui est Thomas Edison, « le magicien de Menlo Park », sans doute le plus grand inventeur américain, et dont le nom est à jamais associé à la fée électricité bien sûr, si l’on met de côté quelques polémiques nées au fil du temps ? Et si l’on sait que les manga sont capables d’aborder tout les sujets, en voici une preuve supplémentaire, bien qu’il ne soit pas question d’une biographie d’Edison…
Avec un point de départ évoquant Nausicaä dans un univers proche des fulgurances de Jules Verne matiné de steampunk, Milo, la jeune héroïne de cette histoire, inventive et possédant un caractère bien trempé, se montre rapidement digne des héroïnes de Miyazaki. Mais contrairement au manga du maître, ici, il existe déjà des alliances entre hommes et machines, un univers où la technologie est loin d’afficher une froideur redoutable aboutissant à un fossé infranchissable. Non, ici, on met les mains dans le cambouis pour obtenir des inventions farfelues, sifflantes ou encombrantes, avec espoir et bonne humeur !
Les clins d’oeil aux inventeurs de toute époque sont amusants, tout comme leur statut dans le manga, mais pour autant, la légèreté n’est pas toujours de mise. L’auteur sait manier un ton plus sombre, abordant la question militaire, le détournement que l’on peut faire des inventions en question, les ambitions des uns et des autres…
Tetsuroh Kasahara dispose sur le plan du dessin d’un trait volontiers faussement hésitant (il n’y qu’à voir au contraire la précision de ses machineries), évoquant parfois Matsumoto, même si ce trait tout personnel, risque de déplaire malgré tout, au-delà de ce qui ne peut être considéré que comme quelques maladresses.
Au final, sortie peu médiatisée et atypique, ce manga, quand bien même conserve-t-il certains aspects assez classiques dans son développement et son déroulement, constitue une surprise rafraîchissante, très loin des shônen basiques. Et ce, d’autant plus qu’il ne comporte que trois petits volumes pour boucler cette aventure, le tout dans une édition signée Kami relativement soignée, au format agréable.

7.5/10

Discuter de Edison Fantasy Science sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :