Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Dangoo

Dangoo

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Jung-Ki Park (Proposer une Biographie)
Dangoo

Dangoo, Tome 1

Fort d’une distinction particulière sur le champ de bataille, le sorcier Yarang devient Maître Sorcier de Kukaï. Sa mission, commanditée par le Chef Suprême : protéger les frontières.
Mais tout bascule. Les propres disciples du Chef Suprême s’attaquent à lui. Après avoir vaillamment combattu, il confiera son fils unique, Yaki, à son serviteur avant de succomber pour assurer leur retraite.
Dix ans plus tard, Yaki est devenu un homme…

Dangoo

Dangoo, Tome 2

10 ans ont passé et le monde a changé. Les guerriers surhumains, les manshins, sont considérés maintenant comme des monstres et sont pourchassés par l’armée. Horakan fait partie des manshins et essaie d’aller au pays des Manuts, la seule tribu qui accepte tout le monde sans aucune discrimination. Sur son chemin, il fait connaissance avec une fille prénomméeYaki.

Dangoo

Dangoo, Tome 3

Les chasseurs de manshin ont senti la force potentielle d’Yaki qui n’est pas encore éveillée et ils veulent l’éliminer à tout prix. Grâce à l’aide de Genji, Batoo s’en sort mais il
reconnaît qu’il n’est pas suffisamment puissant pour la protéger tout seul. Il a décidé d’aller seul à Kukai en envoyant Yaki à la terre des tueurs.

Dangoo

Dangoo, Tome 4

Yaki doit grandir parmi les tueurs en suivant la formation comme eux. Elle fait parie du groupe des assassins, l’un des deux groupes de tueurs. Un soir, elle tente de voler de la nourriture de la cuisine mais elle est très vite découverte. Les deux groupes s’affrontent alors en mettant Yaki comme en trophée à gagner.

Dangoo

Dangoo, Tome 5

Yaki a survécu aux entraînements et est devenue un redoutable assassin. En tant que chef d’un petit groupe d’assassins, elle réussit toutes les missions. Mais Noejo n’est pas aussi déterminé qu’elle, et il hésite à tuer les ennemis. Yaki essaie de le protéger mais beaucoup de leurs coéquipiers n’apprécient pas cette préférence pour lui. De son côté, Batou décide de coopérer avec les Manouts afin d’assassiner le général qui est protégé par le guerrier aux cheveux blancs, l’assassin de Yarang.

Dangoo

Dangoo, Tome 6

Batoo décide de s’infiltrer dans la ville de Kukaï avec Yaki. C’est la première fois que Yaki découvre son passé… et le complot qui est l’origine de la mort de son père. En lui racontant ce vieux souvenir, Batoo se replonge également dans son passé : sa vie n’était pas facile non plus mais au moins il vivait comme il voulait…

Dangoo

Dangoo, Tome 7

Batoo et Yaki sont venus assassiner le chef qui a commandité le meurtre d’Yarang. Mais à deux, ils ne sont pas en mesure de s’approcher de lui et en plus ils se trouvent en danger. Batoo décide de se suicider en kamikaze afin de sauver Yaki.

Dangoo

Dangoo, Tome 8

Après la mort de Gogh, son frere Sakai, veut s’emparer de ses biens et éliminer la fille de son grand frère. Yaki et Horakan pensent pouvoir la protéger assez facilement mais Yok, le guerrier de Manout, trahit son peuple pour de l’argent. Bien qu’il soit manshin, Horakan n’arrive pas à le battre et se blesse gravement.

Dangoo

Dangoo, Tome 9

Yaki et Yatila essaient de franchir la ligne de défense de Koukai tenue par Yudal, le guerrier aux cheveux blancs. Juste avant de mourir, Genji dévoile l’origine des manshin qui ne vient ni d’une malédiction, ni d’une maladie. En plus, le responsable de l’existence des manshins c’est Koukai, qui fait tout pour les exterminer. Pourquoi Koukai veut absolument les tuer si c’est lui qui les a créés ?


Critique

Par Gillossen, le 13/10/2005

Pour débuter sa nouvelle collection Gochawon consacrée aux manhwa (bandes dessinées coréennes), Soleil propose Dangoo de Park Jung Ki, série comptant actuellement 8 volumes. Après les ratés de la branche manga, il va sans dire que nombre de lecteurs sont devenus plutôt frileux.
Que découvre-t-on donc dans le premier volume ? Des duels, affrontements, et autres mêlées ! Pour ainsi dire, ces 200 pages ne sont qu’une succession de coups de sabre, de membres tranchés, de gerbes de sang, etc. Le résultat ne se révèle pas pour autant gore, puisque l’auteur a choisi une approche très stylisée, mettant l’accent sur un trait des plus fins et fouillés.
Inutile de préciser que sur le plan de l’histoire, ce n’est pas la même chose, avec des séquences de dialogues visant au plus bref, ce qui nous épargne cela dit des tirades lourdes et maladroites. La narration quant à elle n’est pas toujours très efficace, mais très vivante, offrant aux lecteurs des plans assez surprenants, rythmant toutefois les combats avec une certaine justesse.
Ce premier volume n’est de toute façon qu’une introduction, et préserve de fait encore de nombreux secrets, qu’il s’agisse des personnages ou de ce cadre fantasy. L’intrigue dispose en tous cas de plusieurs pistes possibles à explorer, et étant donné la longévité de cette série en Corée, on peut espérer un minimum de tenue.
Vengeance, disgrâce, honneur, pouvoir, personnages charismatiques se prenant en permanence au sérieux, nous n’avons là pour l’instant qu’un manhwa d’action placé dans un univers de magie encore bien nébuleux.
S’il n’est donc pas question d’un choc comme la découverte du Nouvel Angyo Onshi, il n’y a quoi qu’il en soit pas de quoi condamner cette bande dessinée dès le départ… Mais il lui faudra en démontrer davantage pour espérer se tailler une place… au soleil ! Un défi en partie relevé après lecture du second volume, qui sans mettre de côté ses accents guerriers, laisse entrevoir autre chose que des duels sans fin. La sobriété prégnante - pas de délirantes créatures magiques, etc… - s’impose par petites touches jusqu’au dernier volume 4, sans que le souffle du récit en pâtisse, et la qualité des dessins, rappelant parfois Vagabond, demeurant constante…

7.0/10

Discuter de Dangoo sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :