Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Beelzebub

Beelzebub

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Ryûhei Tamura
Beelzebub

J'ai recueilli le diable

Tatsumi  Oga, jeune délinquant tyrannique  (que tous ses ennemis voudraient voir mort) se retrouve par le plus grand des hasards tuteur d’un nourrisson très spécial ; Beelzebub  IV…  fils  du  Roi  des  Démons et accessoirement destiné à détruire l’humanité !!!

Beelzebub

Deux femmes

Pour éviter d’augmenter la puissance maléfique du petit Beel, Oga a décidé de ne plus user de la violence. Mais Hilde ne va pas lui faciliter la tâche. Une seule solution, trouver un autre parent pour petit Beel. C’est là qu’il fait la rencontre de Kunieda, la chef des Ladies’ Red tale, le clan féminin du lycée Ishiyama…

Beelzebub

Entrée en scène !!

Alors que Hilda affronte Aoi pour mesurer sa capacité à éduquer le fils du Diable, le combat des deux jeunes femmes est interrompu par un terrible drame… Les deux lieutenants d’Aoi ont été retrouvées inanimées, couvertes de sérieuses blessures, et le coupable ne serait autre qu’Oga. En tant que chef des Red Tail, l’héritière de l’école de sabre Shingetsu n’a plus d’autre choix que de provoquer “le Fou Furieux” dans un duel à mort !

Beelzebub

Feux d'artifices et baston : spécialités d'Ishiyama !

Pour leur toute première rencontre, Tôjô et Oga font ce qu’ils savent faire de mieux : se mettre sur la tronche ! À la clef du duel : le grade du plus fort d’Ishiyama… et la garde de Baby Beel. Mais ceci n’est que le prélude à une future baston d’une toute autre ampleur impliquant rien de moins que leur lycée tout entier ! Pendant ce temps, chez les Oga, un éminent médecin venu spécialement des Enfers attend le retour du fils du diable pour l’ausculter…

Beelzebub

Faut pas s'enfer ?

Oga a rétabli le lien qui l’unissait au fils du Diable, mais pas question de laisser Baby Beel l’aider à prendre sa revanche sur Tôjô ! C’est donc à la loyale que les deux lycéens entament leur second round, se rendant coup pour coup et offrant à leur duel un final renversant ! Mais pour Oga, cette guerre des pouvoirs à Ishiyama n’est que le prélude d’un voyage au bout de l’enfer…

Beelzebub

Lycée Saint Ishiyama

Bloqués dans le “terrotrifiant” enfer de Vlad, Oga et Furuichi sont investis d’une noble quête. Pour espérer rentrer au bercail, ils devront délivrer l’angélique fille d’Alindolon, retenue prisonnière à la cité des voleurs. Sauf qu’un problème de taille se pose : une bête démoniaque aussi imposante qu’une montagne vient semer le trouble dans la cité. Pour Baby Beel et son coach, Oga, un affrontement au sommet s’annonce !

Beelzebub

Baston générale

Au lycée privé Saint Ishiyama, les gens en ont assez de la racaille. Ça tombe bien, les Six Saints-Chevaliers sont là pour les en débarrasser. Sauf que les lascars en question viennent tout droit du lycée le plus mal famé du Japon, et qu’ils ont décidé de s’unir au risque de se faire renvoyer. Et c’est le rejeton du Diable qui s’improvise leader de cette coalition inédite d’Oga et du TKKH. Lycée Saint Ishiyama vs. Lycée “Ishiyamal”… FIGHT !

Beelzebub

Place au volley-ball !!

Oga et le TKKH risquent le renvoi s’ils règlent leurs comptes à l’ancienne… Résultat : ils sont contraints de mettre leur vie (scolaire) en jeu dans une terrible confrontation (sportive) !! Si les Six Saints-Chevaliers, eux, sont sur leur terrain (de volley-ball), la classe de cancres démotivés d’Ishiyama a un atout (démoniaque) dans sa manche en la personne de Hilda ! (Et Alindolon. Un peu.)

Beelzebub

L’ avènement du Diable

Les volleyeurs improvisés d’Ishi-yama n’hésitent pas à user de stratagèmes aussi machiavéliques qu’efficaces pour engranger les points. Ce à quoi le karaté ancestral d’Izuma, le capitaine des Six-Saints Chevaliers, répond en envoyant des comètes en guise de ballons ! Et alors qu’arrive le moment de désigner le vainqueur de ce match endiablé, la pire vermine du lycée Teimô, emmenée par une tête balafrée bien connue de Oga et Miki, se pointe pour gâter la fête…

Beelzebub

Les frères pleurnichards

Zenjûrô, un “bad teacher” dont l’aura est étrangement familière à Oga, a été muté à Saint-Ishiyama pour calmer les esprits rebelles… mais aussi pour traquer une certaine entité maléfique. C’est le moment que choisit un membre éminent de la famille trèèès proche de Baby Beel pour remonter à la surface de la Terre, suivi de ses charmantes servantes démoniaques… De son côté, Tôjô est bien décidé à provoquer le meneur des Six-Saints Chevaliers pour révéler sa vraie nature.

Beelzebub

Combat de gamers !!

Comme en témoignent les sévères blessures d’Oga et Tôjô, l’enfer s’est invité sur Terre. Mais pour ces racailles revanchardes, pas moyen d’en rester là. Le mot d’ordre : devenir plus balèzes ! Si le prof Zen accepte de prendre en main Tôjô, Oga, lui, s’astreint à un entraînement digne des plus grands héros de mangas sous la houlette du papy génial de Kunieda. De son côté, Furuichi et ses camarades d’Ishiyama vont être forcés de traquer En’Ô, le geek diabolique, sur le terrain miné des jeux online…

Beelzebub

Hilda voit rouge !!

Les joueuses infernales au service d’En’Ô usent et abusent de cheat codes pour sauver la face de leur médiocre gamer de maître ! Seulement, elles ignorent que dans le monde des jeux en réseau, Himekawa est plus à craindre que le Diable… Et alors qu’Oga et Baby Beel en bavent pour passer de “briseurs de rochers” à “briseurs de montagnes”, Hilda reprend du poil de la bête démoniaque afin de laver aussi bien son honneur que celui de son jeune maître !!

Beelzebub

Ne change rien, Oga !

Que vous soyez une racaille respectée ou un démon de haut rang, infliger une défaite à Tatsumi le “Fou Furieux” vous expose à sa terrible vengeance… C’est ce que vont apprendre dans la douleur Hecados, Grafel et Narga, les piliers de Béhémoth. Car au contact de Black Baby Beel, Oga a renforcé sa monstrueuse synchronisation avec le Roi des Mouches comme jamais… L’heure du super biberon a sonné !

Beelzebub

Grosse incruste au lycée démoniaque

Un lycée Ishiyama tout beau tout propre vient de rouvrir ses portes ! Dans ses couloirs, un drôle de vieillard, coiffé d’un bob et usant de ses godasses comme d’un nunchaku, rôde à la recherche d’Oga. Mais sous ses airs de ringard fini, cet homme se révèle assez dangereux pour mobiliser en même temps le grand-père de Kunieda, le directeur du lycée Ishiyama et le prof Zen à 100 % de leurs capacités… Le TKKH et les cancres habituels, quant à eux, s’apprêtent à vandaliser leur nouveau bahut, quand ils s’aperçoivent qu’ils sont en fait dans une école démoniaque édifiée en l’honneur d’En’Ô !

Beelzebub

Le roi et Oga

Plus le choix : pour rivaliser avec les sbires monstrueux de Jabberwock, le couple (d’entraînement) Oga/Kunieda doit mettre les bouchées triples ! Pour ce faire, tous deux débarquent sur l’Île des Têtes Coupées pour y trouver, sur les conseils du Prof Zen, une certaine Suiten Ikaruga. Ex-loubarde mythique de son état, elle détient le secret d’une technique interdite : celle de commander aux démons. L’enseignant bad boy, de son côté, prend en main le ramassis de vauriens made in Ishiyama afin de leur rendre le quotidien au Lycée Démoniaque moins infernal…

Beelzebub

Tatsumi

Balayant tous les piliers du Comte Béhémoth sur son passage, Super Oga atteint enfin le last level du Lycée Démoniaque où des épreuves d’un genre plus… cérébrales l’attendent ! Fort heureusement, ses jokers débarquent à temps pour lui filer un coup de main et lui permettre d’accéder au boss final : Jabberwock. Bientôt, Baby Beel et lui devront pousser l’ankoku-butô à son paroxysme pour délivrer la princesse / la servante démoniaque avant que les flammes des Enfers ne réduisent sa mémoire en un petit tas de cendres…

Beelzebub

Nous partons en voyage d'études !

Kanzaki est un vrai p’tit boss : l’héritier d’un gang de yakuzas qui ne tremble devant rien… sauf devant sa petite nièce pourrie gâtée qui lui gâche l’existence. Et comme il n’y connaît rien aux enfants, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers Oga pour l’aider à discipliner la capricieuse Futaba ! Une fois le problème réglé, des vacances bien méritées s’imposent ! Le prof Zen propose ainsi à ses élèves le plan parfait : squatter le voyage de fin d’année de Saint Ishiyama. En route donc pour Okinawa où la bande fera la connaissance d’un autre Caïd & Cub !

Beelzebub

Au spectacle des super héros dah !!

Avec Futaba comme otage, les élèves de Minami Chinpira ont naïvement cru que la bande d’Ishiyama se laisseraient gentiment bastonner. Grossière erreur ! Voilà que l’authentique TKKH leur fait cadeau d’une petite rouste pour leur montrer ce qu’il en coûte de se frotter à de vrais bad boys. Lorsqu’il voit l’état de ses camarades, Aiba n’a d’autre choix que de provoquer Ishiyama dans un duel de chef à chef. Il ne peut y avoir qu’un seul Caid & Cub et, pour pimenter le combat, rien de mieux qu’un lot pour le vainqueur : un rendez-vous en tête à tête avec Kunieda !

Beelzebub

Banane

Oga & Cie atteignent la salle de combats clandestins dissimulée au cœur des sous-sols du prestigieux Institut San Marx. C’est là qu’Himekawa conclut un accord avec Kugeyama, son ancien ami et le chef de l’école. Si l’un du groupe parvient à terrasser le champion en titre sur le ring, ils pourront récupérer l’objet de leur mission : le portrait du Diable Suprême. Mais si ce combat n’est qu’une simple formalité pour Oga, le véritable chemin qui mène au tableau maudit est diablement pavé d’embûches…

Beelzebub

Oga VS Furuichi

Les mouchoirs en papier fonctionnent d’enfer sur Furuichi, qui invoque à tour de bras les piliers du comte Béhémoth. Et c’est sous le regard stupéfait de tout le lycée qu’il balaye d’un revers de main le duo Kanzaki / Himekawa puis qu’il allonge Tôjô avec l’aide du dangereux Jabberwock. Mais ce qu’il ignore encore, c’est que l’utilisation des mouchoirs ne va pas sans certains effets secondaires qui pourraient se révéler mortels. Oga décide alors d’avoir une petite discussion en tête à tête avec son pote de toujours… L’affrontement entre les deux amis approche !!

Beelzebub

Beelzebub - 21

C’est Saint Noël Saint ! Les quinze couples sélectionnés au terme de l’étape éliminatoire pour participer au tournoi sont désormais connus : il est temps de passer aux choses sérieuses ! Dès la première manche, les binômes s’affrontent sur le ring dans des épreuves pour le moins embarrassantes allant du baiser indirect à la bataille assis sur les épaules, en passant par le pictionnari. Mais la bande d’Ishiyama n’est pas réputée pour respecter les règles et très vite les coups bas fusent ! Mais quand vient le tour d’Oga et de Hilda, ils se retrouvent face à des adversaires qui ne sont pas sans leur rappeler de vieilles connaissances…

Beelzebub

Beelzebub - 22

Les travaux de reconstruction du lycée Ishiyama sont terminés et Oga revient dans sa très chère école ! Il ne tarde alors pas à faire la connaissance des nouvelles forces vives qui se sont aguéries dans d’autres lycées, et visent sans scrupule la place d’Oga : le clan des six arrivistes. L’un d’eux, Nasu, a subi une belle incrustation murale de la part d’Oga, mais…

Beelzebub

Beelzebub - 23

Pendant qu’Oga, cul nul et court sur pattes, cherche désespérément son corps, Ringo Hôjô approche Baby Beel en croyant aborder le vrai Oga. L’ancienne leader des Red Tail profite alors de sa naïveté pour le prendre en otage et fait chanter Kunieda qui refuse de se soumettre. Sur place, cette dernière est confrontée à un terrible dilemme : sauver l’homme qu’elle aime ou ses amies. Encouragée par Oga, elle voit alors apparaître le sceau des vassaux !! L’heure de la revanche a sonné !

Beelzebub

Beelzebub - 24

Venu délivrer Furuichi, le duo Caïd & Cub se retrouve à affronter Takamiya. Mais ce dernier, déçu par le niveau trop gentillet de ses adversaires, décide de les stimuler en prenant le diable par les cornes et commet l’irréparable. En transperçant le “cœur” de Furuichi, il lui a en réalité dérober son âme !! Dispersée entre les “Six Arrivistes”, Oga et ses camarades ont jusqu’au lever du jour pour en récupérer chaque morceau avant que son meilleur ami ne meure… Le compte-à-rebours est commencé !

Beelzebub

Beelzebub - 25

Les Saints traversent une crise sans précédent ! Privé de son diablotin d’acolyte, Oga est impuissant face à Takamiya. D’ailleurs, lorsque Baby Beel finit par réapparaître, il n’a d’autre choix que de cavaler toutes mini-pattes dehors pour offrir personnellement sa force maléfique à chaque membre de la team. Kunieda, Kanzaki et Tôjô, rechargés à bloc, peuvent désormais livrer leurs combats sur un pied d’égalité tandis que Himekawa réserve à tous une belle surprise ! L’affrontement entre Oga et Takamiya touche à sa fin : que va-t-il advenir de Furuichi ?


Critique

Par Gillossen, le 09/12/2012

Depuis combien de temps n’avait-on pas ouvert un premier tome de shônen estampillé Jump sans un brin d’indifférence, pour ne pas dire plus ? Longtemps, assurément.
Entre les premiers volumes sans originalité, sans âme, ou les séries qui mettent 5 ou 6 tomes avant de donner l’impression de nous livrer un semblant de potentiel, votre humble serviteur doit avouer s’être demandé s’il n’était pas trop vieux pour ce genre de lectures.
Et puis voilà Beelzebub. Le premier manga de Ryuhei Tamura accroche le lecteur dès les premières pages, à travers une amusante mise en abyme. Difficile dès ce moment-là de ne pas se laisser entraîner dans le délire de ses personnages, Oga en tête. Mieux, à la fin du volume, les bases de l’histoire sont clairement posées, de même que les enjeux principaux, et la marche en avant est bel et bien enclenchée (sans parler d’un cliffhanger de circonstance, concernant le court terme).
L’auteur injecte d’ailleurs au fil des pages une bonne dose d’humour, qui fait mouche à chaque fois. Pour le moment, les protagonistes sont peu nombreux, mais bénéficient en retour d’une personnalité travaillée et leurs interactions sont gérées avec un certain recul, sans que le recours aux ressorts loufoques apparaisse comme une manière de traiter son intrigue par-dessus la jambe.
Le cadre, surprenant, de même que l’univers entraperçu en arrière-plan, sont indéniablement prometteurs (notre « héros au grand coeur » va-t-il vraiment entraîner le monde dans le chaos ? Qui est donc le diable suprême ?), en espérant bien sûr que ce pitch intrigant ne soit pas gâché par la suite, notamment à cause de la pression éditoriale par exemple.
Tamura semble en tout cas savoir comment mener sa barque. Concernant le dessin, maîtrisé de bout en bout, il évoque par moments le trait de Hiro Mashima. Heureusement, Tamura se montre bien moins hésitant et propose un découpage bien plus dynamique. Il acquiert de fait une vraie personnalité très rapidement.
Saluons également l’édition fort sympathique de Kaze : une traduction soignée, une impression à l’avenant, un mois d’abonnement offert à leur service de VOD pour suivre par exemple l’animé du manga qui a débuté il y a quelques semaines au Japon…
Au bout de quelques tomes de plus, le plaisir de lecture est toujours bel et bien là, mais il devient évident que Beelzebub ne révolutionnera en rien le shônen. Cela dit, lui demandait-on vraiment cela ? La tâche, démesurée, ne lui sied de toute évidence guère, ce qui n’empêche pas de profiter de cette série à sa juste valeur, un divertissement de qualité gentiment barré.

7.0/10

Discuter de Beelzebub sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :