Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Beastars

Beastars

Titre VO: Beastars (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Itagaki, Paru
Traducteur : Thevenon, Anne-Sophie
Traducteur : Thevenon, Anne-Sophie
Beastars

Beastars, 1

À l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail.
La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface ! Legosi est la cible de toutes les suspicions. Parce qu’il était proche de Tem, parce qu’il est une des dernières personnes à avoir été vues en sa compagnie, et surtout… parce que c’est un loup. Pourtant, sensible et timide, il fait son possible pour réprimer ses instincts. Hélas, ses efforts sont vains face au vent de discrimination qui souffle sur le pensionnat…
Le seul qui pourra apaiser ce climat de terreur est le Beastar, le leader de l’école. Pour l’heure, les candidats se préparent, les élections approchent… Le favori n’est autre que le cerf Louis, étoile incontestée du club de théâtre auquel appartient Legosi. Bien décidé à remettre les carnivores à leur place, il fait mine de ne pas craindre les crocs acérés du loup gris.
Mais peut-être serait-il mieux avisé de ne pas le sous-estimer ! 

Beastars

Beastars, 2

À l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. 
La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface ! Legosi est la cible de toutes les suspicions. Parce qu’il était proche de Tem, parce qu’il est une des dernières personnes à avoir été vues en sa compagnie, et surtout… parce que c’est un loup. Pourtant, sensible et timide, il fait son possible pour réprimer ses instincts. Hélas, ses efforts sont vains face au vent de discrimination qui souffle sur le pensionnat… 
Le seul qui pourra apaiser ce climat de terreur est le Beastar, le leader de l’école. Pour l’heure, les candidats se préparent, les élections approchent… Le favori n’est autre que le cerf Louis, étoile incontestée du club de théâtre auquel appartient Legosi. Bien décidé à remettre les carnivores à leur place, il fait mine de ne pas craindre les crocs acérés du loup gris. 
Mais peut-être serait-il mieux avisé de ne pas le sous-estimer ! 


Critique

Par Benedick, le 06/02/2019

Beastars est un manga de Fantasy avec des personnages anthropomorphes dans un milieu lycéen. Voilà comment résumer en une phrase l’œuvre de la mangaka Paru Itagaki qui compte 12 tomes au Japon où son succès critique lui a amené quelques distinctions après trois ans de parution. Les deux premiers tomes proposés par l’éditeur Ki-oon auront-ils un succès analogue en France ?

Tout dépend si le public comprend à quel animal il a affaire…Les enjeux présentés dans les premiers chapitres sont l’organisation d’une pièce de théâtre et l’élection du représentant des élèves, le fameux « Beaststars ». Des problématiques pouvant apparaître totalement triviales, pour ne pas dire anodines ou futiles. 

Cependant, cela n’empêche pas ce manga de développer une thématique sur les différentes formes que peut prendre la violence interpersonnelle et les notions de représentation sociales réelles et fictives. En effet, la Fantasy est ici employée pour créer une structure sociale surnaturelle qui se veut une radicalisation de nos comportements humains. Pour autant, l’ambiance n’est pas pesante ou désagréable à suivre. Les tensions sont sous-jacentes et surtout ressenti à différents niveaux, que se soient dans l’opposition la plus binaire, carnivore et herbivore, ou au sein de ces deux « communautés ».

Oppositions biologiques auxquelles se rajoutent les origines sociales ainsi que les hiérarchies de groupe entre les personnes aux services du « talent » ou des « problèmes » des autres. Sans oublier les singularités personnelles… L’histoire commence par un meurtre qui fait plonger dans les spécificités de l’univers en évitant une surexposition laborieuse ou nébuleuse. Et puis, le quotidien prend le dessus sur cet événement tragique.

Ce drame étant une fatalité ou une validation d’une croyance suivant la volonté des individus. En effet, les personnages sont le point d’accroche de ce titre, car ils comportent tous de quoi susciter le respect, l’agacement, voire l’incompréhension. Contexte lycée oblige, les motivations sont souvent juvéniles, notamment la quête d’identité et le positionnement sociale. Cependant, ils sont assez travaillés et ambigües pour  être intriguant. En particulier, dans le maillage des différentes relations. L’exemple le plus flagrant étant le grand loup gris Legoshi et le cerf Louis qui s’attirent et se révulsent mutuellement.

Et même les personnages moins mis en avant apparaissent comme des entités propres et pas juste des stéréotypes qui agissent mécaniquement pour servir l’intrigue. Il est agréable de suivre les différents points de vue, même les plus secondaires, ce qui ôte tout sentiment de lourdeur. Ainsi, la grande diversité de la faune de Beastars nous montre que chacun crée l’échelle de valeur qui l’arrange pour se positionner de la manière la plus confortable pour sa personne. Cela n’empêche pas certains individus d’y arriver avec une certaine bienveillance, voir d’être plutôt altruistes. Mais l’enfer est pavé de bonnes attentions et refouler certains désirs peut nourrir des démons intérieurs assez compliqués à gérer.

De la pulsion bestiale à l’ambition égotique. Même si le récit est guidé par son casting, l’univers est subtilement expliqué par petites touches malignes et amusantes. Ces éléments sont souvent construits sur des mécanismes mis en place pour maintenir le vivre ensemble d’une concentration de physiologies bigarrées et opposées. D’ailleurs, la partie graphique est surtout remarquable dans sa façon de donner énormément de caractérisation et de spécificité à ses protagonistes.

Notamment, Legoshi dont le statut d’anti-héros se sent dans le moindre de ses postures, de la plus douce à la plus menaçante. Beastars est un manga décrivant des tranches de vie lycéenne tout en installant une tension sous-jacente permanente.

Toujours agréable à lire, amusant, parfois violent, jamais anodin, ce manga peut divertir sans jamais jouer la carte du manichéisme ou de la moralisation opportuniste. Les prochains tomes confirmeront l’envergure de cette série, notamment sur les notions d’exercice du pouvoir et d’animalité.

7.0/10

Discuter de Beastars sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :