Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Jeux > The Resistance : Avalon

The Resistance : Avalon

Titre VO: Resistance : Avalon

Auteur : Don Eskridge
Illustrateur : Luis Francisco & George Patsouras & Marco Turini & Pablo Messuti & Luis Thomas
Editeur : Edge
Année : 2014
Joueurs : De 5 à 10 joueurs
Age : 14 ans et plus
Durée : 30 minutes
Prix : 20 euros
Thème : Médiéval, Légendes Arthurienne
Genre : Ambiance, Déduction, Identités Secrètes


Descriptif de l’éditeur :

Avalon oppose les forces du Bien et du Mal dans une bataille pour le futur de la civilisation. Arthur représente l’avenir de la Bretagne, une promesse de prospérité et d’honneur. Mais les serviteurs sans scrupules de Mordred sont dissimulés parmi ses courageux guerriers. Ces représentants du Mal sont peu nombreux, mais ils savent se reconnaître entre eux. Un seul des vassaux d’Arthur sait les démasquer. Merlin connaît les agents du Mal, mais il ne peut communiquer que par énigmes, car si son identité venait à être découverte, son destin serait scellé.
Le Bien prévaudra-t-il ?
Ou Avalon tombera-t-elle dans l’ombre de Mordred ?

But :

Les joueurs combattant pour le Bien remportent la partie s'ils accomplissent trois quêtes avec succès.
Les joueurs combattant pour le Mal gagnent s'ils font échouer trois quêtes, s'ils assassinent Merlin ou si une quête ne peut pas être entreprise.

Matériel :


  • 1 Règle du jeu
  • 14 cartes personnages (Merlin, Perceval, Mordred, Morgane, Oberon, Assassin, 5 Fidèles Vassaux d'Arthur et 3 Serviteurs de Mordred)
  • 10 cartes Quête (5 cartes Succès et 5 cartes Echec)
  • 5 pions Equipe
  • 20 pions Vote (10 Approuvé et 10 Rejeté)
  • 5 marqueurs Score 
  • 1 marqueur Tour
  • 1 marqueur Scrutin
  • 1 pion Meneur
  • 3 Tableaux de Score
  • 2 cartes de Loyauté
  • 1 pion Dame du Lac

Critique :

Par John Doe, le 11/03/2015

The Resistance : Avalon est une autre version du jeu The Resistance, du même auteur (et dont les règles sont similaires, il est d'ailleurs possible de combiner les deux).
Pour le jeu qui nous intéresse, les joueurs incarnent un groupe de combattants qui représentent les partisans d'Arthur... mais des traîtres à la solde de Mordred se sont dissimulés parmi eux.

En début de partie on distribue une carte rôle à chaque joueur qui détermine à quel camp le joueur appartient (Arthur ou Mordred). Parmi ces cartes, deux rôles spéciaux : Merlin et l'Assassin  Les joueurs en prennent connaissance, puis ferment les yeux. Les partisans de Mordred ouvrent les yeux, se reconnaissent entre eux, puis referment les yeux.  Puis les joueurs tendent le bras, les partisans de Morded lèvent le pouce, Merlin ouvre les yeux, prend connaissance de l'identité des partisans de Mordred, referme les yeux. Puis tous les joueurs rouvrent les yeux, et la partie peut commencer.
Un des joueurs est le Meneur et il propose une composition d'équipe pour entreprendre la première mission. Les joueurs peuvent alors librement discuter, négocier, mentir..., puis la composition est soumise au vote. Si la majorité est recueillie, l'équipe est acceptée (une égalité étant considérée comme un refus). Dans le cas contraire, le joueur suivant devient le Meneur et propose à son tour une composition d'équipe (dans le cas rare où 5 compositions de suite sont rejetées, le camp de Mordred remporte la partie).
Si une composition est retenue, les participants se voient remettre deux cartes : une mission réussie et une mission échouée. Ils jouent l'une des deux cartes face cachée, puis on mélange la pile et on la révèle. Les Vassaux d'Arthur doivent jouer leur carte mission réussie, les serviteurs de Mordred peuvent choisir entre échec et réussite, sachant qu'il suffit d'un seul échec pour que la mission rate. Le premier camp à réussir ou à faire échouer 3 missions gagne.
L'un des joueurs est Merlin : il sert Arthur, et a l'avantage de connaître l'identité des serviteurs de Mordred. Mais, en fin de partie, l'Assassin peut tenter de deviner quel joueur est Merlin. S'il tombe juste, Merlin est assassiné et Mordred remporte la partie ! 

The Resistance est donc un de ces jeux d'ambiance dans la même veine que Les Loups Garous de Thiercelieux, où chaque joueur a un rôle caché et oeuvre secrètement pour assurer la victoire de son camp. Il présente toutefois deux énormes avantages :
- il n'y a pas de nécessité d'avoir un "Maître du Jeu" sur lequel repose une bonne partie de l'intérêt du jeu
- aucun joueur n'est éliminé durant la partie, ce qui évite d'avoir 2-3 joueurs qui passent la moitié de la partie à regarder les autres jouer.

Le matériel est d'une qualité tout à fait satisfaisante, avec une mention spéciale pour les illustrations des tableaux de score, toutes très réussies.

La mise en place et les règles sont très simples à appréhender ; on peut ajouter des rôles spéciaux supplémentaires si on le souhaite (Morgane, Perceval,...).
Le rôle le plus difficile est celui de Merlin : il connaît l'identité des traîtres, mais doit prendre garde à ne pas trop en faire, sous peine d'être assassiné en fin de partie et d'entraîner la défaite des siens. Les joueurs Loyaux peuvent d'ailleurs avoir tout intérêt à agir comme s'ils étaient Merlin, afin de brouiller les pistes. Mais au fait, ce joueur qui prétend être Merlin, ne serait-il pas un traître au final... Aargh, de quoi faire monter la paranoïa ambiante !
Dans son genre, The Resistance est une belle réussite : même si vous n'êtes pas fan de ce type de jeu, il mérite d'être essayé au moins une fois.

Le profil du jeu Complexité : +
Esthétique : + +
Hasard : +
Stratégie : + +
Négociation : + + + + +
La note globale

8/10

Discuter de The Resistance : Avalon sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :