Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Jeux > Loup solitaire

Loup solitaire

Titre VO: Lone Wolf

Auteur : Dever Joe
Illustrateur : Chalk Gary
Editeur : Folio Junior
Année : 1984
Joueurs : 1
Age : 10 ans et plus
Durée : 1 heure
Prix : 6 euros
Thème : Ambiance, Fantasy, Voyage, Magie, Survie
Genre : Livre-jeu


Descriptif de l’éditeur :

Les Maîtres des Ténèbres ont attaqué le Monastère Kaï dans lequel les jeunes Seigneurs tels que vous sont initiés à l'art de la guerre. Vous êtes le seul survivant de la bataille...

Les aventures de Loup Solitaire se divisent en quatre cycles :
- le Cycle Kaï (premier cycle) est composé des volumes 1 à 5
- le Cycle Magnakaï (deuxième cycle) est composé des volumes 6 à 12
- le Cycle du Grand Maître Kaï (troisième cycle) est composé des volumes 13 à 20
- le Cycle du Second Ordre Kaï (quatrième cycle) est un peu à part, puisqu'on n'y incarne plus Loup Solitaire mais un de ses disciples. Le cycle est à ce jour inachevé, les tomes 29 à 32 n'étant pas (encore ?) sortis.

Remarque : le prix indiqué est celui d'un volume.

But :

Remplir la mission qui vous est fixée en début de livre... et survivre !

Matériel :


  • Un livre de la série du Loup Solitaire
  • Un crayon à papier et une gomme
  • Un dé à 10 faces (peut être remplacé par la table de hasard présente à la fin de chaque volume)

Critique :

Par John Doe, le 03/05/2011

Si à la fin il ne devait en rester qu’une, ce serait assurément elle. Non, il ne s’agit pas là d’un pari sportif sur une compétition de catch féminin mais d’une réponse à la question existentielle suivante : quelle est la meilleure série de livres dont vous êtes le héros ?
Un Livre dont vous êtes le Héros (ou LDVELH pour les intimes) est un livre jeu. Il est construit en paragraphes (entre 300 et 400 en général). A la fin de chaque paragraphe, le livre vous propose un ou plusieurs choix qui vont déterminer quelle sera la suite de l’aventure : aux combats se succèdent les énigmes et les péripéties jusqu’à la fin du récit, qu’il s’agisse de la gloire éternelle… ou de la mort ! Tout au long de l’aventure vous aurez la possibilité d’acquérir de l’équipement / des informations / des alliés qui vous aideront (ou pas !) dans votre quête.

Parmi toutes les séries de l’Age d’Or du livre jeu (en gros du début des années 80 au milieu des années 90), Loup solitaire est, avec les Défis fantastiques, la plus connue. Son principal atout est que vous incarnerez, tout au long de la série, le même personnage : Loup Solitaire. Il est au départ un jeune padawan qui survit par miracle à l’attaque sur son monastère. Mais attention : c’est un moine guerrier, plus enclin à distribuer des horions que les pater noster.
Votre force est de maîtriser plusieurs disciplines Kaï, des techniques guerrières physiques et mentales qui vous donnent des bonus en combat (Maîtrise des armes, Puissance psychique,…) ou qui peuvent faire la différence entre la vie et la mort dans les séquences hors combat (Orientation, Sixième sens, Chasse,…). Vous connaissez au départ seulement 5 de ces 10 disciplines, il faudra donc faire des choix intelligents. Si vous terminez avec succès une mission, vous acquérez la maîtrise d’une discipline supplémentaire, jusqu’à arriver au titre de Maître Kaï.
Le hasard, à la différence de la plupart des livres dont vous êtes le héros, n’est pas géré par des dés à 6 faces mais par une Table de Hasard, qui correspond à un dé à 10 faces. Les combats se résolvent de la manière suivante (simple mais efficace) : on calcule d'abord le quotient d'attaque, qui correspond à la différence entre les scores d'habileté. A chaque assaut il faut ensuite jeter le dé, et appliquer le résultat du tableau des combats (perte d'endurance pour l'adversaire, Loup Solitaire ou les deux à la fois).
Vous évoluez dans une ambiance moyenâgeuse typiquement héroïc-fantasy : créatures d’outre tombe, guerriers morts vivants, nobles dévorés par l’ambition, sorciers maléfiques ou simples soldats seront vos adversaires, le tout bien mis en valeur par les illustrations signées Gary Chalk.

Dans Les Maîtres des ténèbres, vous êtes le seul survivant de l’ordre. Vous reprenez connaissance dans les cendres du monastère et devez regagner, seul et quasi sans équipement, la capitale. Un bon récit dans le genre survival qui lance la série.
Dans La Traversée infernale, on vous confie la tâche d’aller récupérer la seule arme capable de vaincre un maître des Ténèbres : la mythique Epée de Sommer. Avec ses nombreuses possibilités de mort subite, son ambiance fantastique et son bestiaire varié, il s’agit de l’un des meilleurs livres de la série, et du livre dont vous êtes le héros tout court.
Ambiance enneigée pour Les Grottes de Kalte : dans un désert glacé, vous devez ramener Voronar le Traître devant la justice. Un petit peu moins prenant que le tome précédent, il n’en reste pas moins d’un très bon niveau, dans lequel la mort rôde…
Dans Le Gouffre maudit, vous dirigez une mission de secours qui tourne mal. Un tome inégal, avec un scénario plus confus, mais qui compte tout de même son lot de grandes scènes, notamment une mémorable attaque sur une ville fortifiée.
Le Tyran du désert clôture le premier arc de la série. A la tête d’une mission diplomatique, vos talents guerriers seront mis à rude épreuve. Un excellent tome, mon préféré du premier arc avec le tome 2, dans une ambiance orientale plutôt bien vue, avec une course poursuite en milieu urbain haletante. Tome qui est également le plus long de la série (400 paragraphes divisés en deux parties distinctes, vous comprendrez pourquoi lorsque/si vous y arrivez…). Ce tome marque la fin du 1er cycle.

Le deuxième cycle vous donne accès à trois disciplines Magnakaï, qui correspondent peu ou prou à des versions plus puissantes des disciplines Kaï. Pour vous guider dans vos choix, les disciplines Magnakaï sont réparties au sein de quatre Cercles du Savoir. Compléter un cercle (les cercles étant composés de deux à quatre disciplines) vous donnera des bonus permanents à vos scores d’Habileté et d’Endurance.
Dans Les Pierres de la sagesse, vous partez en quête de la Pierre de la Sagesse de Varetta, qui doit vous permettre de retrouver les connaissances perdues de l’ordre Kaï. Seul petit problème : la région est quelque peu instable et sa traversée présente de menus risques, rien d’insurmontable toutefois. Un tome de transition  qui voit Loup Solitaire sortir de sa retraite spirituelle, mais qui laisse quand même sur sa faim.
Changement complet de registre pour La Forteresse maudite : c'est cette fois un bon vieux dungeon crawling que Joe Dever nous propose : pièges, exploration et monstres seront au programme. Un tome qui est dans la moyenne de la série, avec un niveau de difficulté un peu plus relevé que précédemment : la mort au combat devient tout à fait possible, même si vous avez l'Épée de Sommer.
Dans l'enfer de la jungle continue sur la pente ascendante en terme de qualité. Le tome est beaucoup plus consistant que ses deux prédécesseurs : deux choix d'itinéraire très différents avant de rejoindre une cité, puis une partie d'exploration font de ce tome un des meilleurs du second cycle. Autre point positif : le personnage secondaire de Païdo, doté d'une vraie personnalité.
La Métropole de la peur poursuit sur cette bonne lancée : c'est dans une ville assiégée que Loup Solitaire arrive. Avec sa phase urbaine suivie d'une exploration des souterrains de la ville et un siège pour finir, un excellent tome, tout comme le suivant, Dans les entrailles de Thorgar qui vous permettra, selon les choix faits, de voyager dans les étendues sauvages du Magnamund ou de participer à une bataille de haut vol. Les Prisonniers du temps propose une petite promenade (pas vraiment de santé) dans l'univers du Daziarn. Le plus Moorcockien des Loup Solitaire, qui se découvre un petit côté Héros Éternel. Avec ses nombreux personnages secondaires charismatiques et un combat dantesque contre le maître du Chaos, un très bon tome. Le Crépuscule des maîtres clôture en apothéose le second cycle, avec une ambiance techno médiévale et une mission commando à mener à bien.

Dans le troisième cycle, vous avez atteint le rang de Grand Maître Kaï. Loup Solitaire a désormais des capacités véritablement hors du commun (un vieillissement plus lent que le commun des mortels, ce genre de choses...). Deux nouvelles compétences font leur apparition : Alchimie Kaï et Magie des Anciens.
Les Druides de Cener commence très bien le cycle, avec une quête très originale : détruire un virus mortel. Un tome aux combats très difficiles, un peu gâché par les nombreuses morts subites aléatoires, ce qui est toujours très désagréable. Le Captif du roi sorcier n'a pas le même niveau : pas de souffle épique, un scénario manquant de conviction, bref un tome très moyen.
La Croisade du désespoir est au contraire un des tous meilleurs du cycle : une excellente narration, des personnages réussis, une mission qui maintient le joueur sous tension, le tout dans une ambiance sombre, à l'image de son titre français. Une superbe réussite.

Le profil du jeu Complexité : + +
Esthétique : + + +
Hasard : + + + +
Stratégie : + +
Négociation :
La note globale

7.5/10

Discuter de Loup solitaire sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :