Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Jeux > Le Seigneur des Anneaux : les Sorciers

Le Seigneur des Anneaux : les Sorciers

Auteur : Coleman Charlton
Editeur : Iron Crown Enterprises
Année : 1995
Joueurs : 1 à 5 joueurs
Age : 12 ans et +
Durée : 90 minutes
Prix : 10 euros
Thème : Voyage, Magie, High Fantasy, Corruption
Genre : Affrontement, Gestion, Cartes/Collection


Descriptif de l’éditeur :

Dans le Jeu de Cartes du Seigneur des Anneaux, vous jouez l'un des cinq Istari. Votre but est de rassembler les forces des Peuples Libres afin de résister à Sauron tant que l'Anneau Unique n'est pas détruit. Puisque vos collègues Sorciers sont en désaccord avec vous sur la meilleure façon d'atteindre ce but, vous devez lutter pour les esprits, les corps et les âmes des Peuples Libres.

But :

Il y a trois manières de remporter la victoire :
- éliminer (par combat ou corruption) le Sorcier adverse
- amener l'Anneau Unique à la Montagne du Destin et l'y détruire
- le vainqueur est sinon désigné par le Conseil Libre. Il s'agira du joueur qui aura accumulé le plus de Points de Rassemblement.

Matériel :


Un jeu se compose de la manière suivante :*

  • un paquet de cartes Site (de taille variable, chaque site ne pouvant être présent qu'en un seul exemplaire, à l'exception des Havres Gris, d'Edhellond, de Fondcombe et de la Lorien.
  • un paquet de cartes Région
  • une pioche composée d'entre 25 et 50 cartes Ressource, d'un nombre égal de cartes Péril, de jusqu'à 10 cartes Personnage et 2 cartes Sorcier
  • une compagnie de départ composée de 1 à 5 personnages et de deux Objets Mineurs

* Attention, il s'agit de la composition d'un jeu et pas des paquets vendus dans le commerce (les starters comptent 76 cartes et les boosters 15 cartes)


Critique :

Par John Doe, le 14/04/2010

Autant prévenir tout de suite : il s'agit d'un jeu qui n'est malheureusement plus édité, l'éditeur ICE ayant fait faillite au début des années 2000. Et vu qu'un autre jeu de cartes, inspiré des films, est sorti depuis (édité par Decipher), il n'y a aucune chance d'espérer une quelconque réédition.
Au vu de son thème, il n'était cependant pas possible de passer à côté de ce petit bijou, exigeant certes, frustrant parfois, mais presque toujours passionnant.
Je ne reviendrais pas sur le background général du jeu, inspiré directement de l'oeuvre de Tolkien. Le principe du jeu est original, puisque le but des joueurs n'est pas d'éliminer l'adversaire, mais de convaincre le Conseil que vous êtes le meilleur choix pour rassembler les peuples libres dans leur lutte contre Sauron.
Pour ce, vous disposez d'une compagnie de départ, constituée de grands personnages de l'univers des Terres du Milieu, qui vont voyager de site en site, en esquivant au mieux les périls qu'ils rencontreront sur leur route en tirant profit des compétences de chacun. Une fois arrivés sur le site adéquat, il faudra être capable de convaincre alliés (Sylvebarbe, Baie d'Or, Gwaihir,...), d'influencer des factions (elfes, humaines, dunedaines, naines,...) ou de se procurer des objets rares (Glamdring, la cotte de maille de Mithril, l'Arkenstone, Anduril,...). Mais n'accumulez pas les objets : ils recèlent en leur sein la corruption qui pourra emporter même les âmes les plus résolues.
L'itinéraire emprunté par votre compagnie est important : il déterminera quels types de périls vous êtes susceptibles de rencontrer. Vous aurez ainsi beaucoup plus de chance de rencontrer des Nazgul à Minas Morgul qu'à Fondcombe !
Le jeu est divisé en cartes ressources (qui donnent des points de rassemblement ou qui aident à en avoir) et en cartes périls (qui représentent les "forces du mal") qui entraveront les efforts des personnages.
Le point fort essentiel du jeu est bien sur sa thématique, admirablement rendue. Quel plaisir que de voir évoluer Aragorn, Galadriel, Frodo, Gimli ou Eomer, de les voir se rendre à Fangorn pour rallier les Ents, d'explorer le Mont Solitaire, de partir dans une quête pour reforger Narsil ou, pour les plus téméraires, de tenter le périple jusqu'à la montagne du Destin pour y détruire l'Unique. Le tout bénéficiant d'illustrations tout simplement magnifiques.
Il s'agit par contre d'un jeu exigeant, aux parties longues, et souvent frustrantes au début, l'équilibre dans la construction du deck n'étant pas aisé à atteindre.
Autre point négatif : les combats qui se jouent aux dés, ajoutant un élément aléatoire malvenu (ceci dit, les combats ne constituent pas le coeur du jeu, les périls ayant surtout pour but d'affaiblir et de retarder votre adversaire). 
Ces défauts exceptés, il s'agit d'un excellent jeu, original et prenant.

Post-scriptum :
Surtout n'oubliez pas de vous méfiez des promesses susurées par un certain Anneau...

Le profil du jeu Complexité : + + + + +
Esthétique : + + + + +
Hasard : + + +
Stratégie : + + + +
Négociation :
La note globale

8.5/10


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :