Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Jeux > Le Seigneur des Anneaux

Le Seigneur des Anneaux

Titre VO: Der Herr der Ringe

Auteur : Reiner Knizia
Illustrateur : John Howe
Editeur : Hasbro, Tilsit, Fantasy Flight Games
Année : 2001
Joueurs : 2 à 5 joueurs
Age : 10 ans et plus
Durée : 90 minutes
Prix : 40 euros
Thème : Voyage, High Fantasy
Genre : Coopératif


Descriptif de l’éditeur :

Votre tâche est d'empêcher le Seigneur Noir Sauron de récupérer l'Anneau Unique et de détruire ce dernier dans les flammes de la Montagne du Destin. Rejoignez Frodo et la Compagnie de l'Anneau dans leur périlleuse aventure, et faites confiance en vos capacités et en votre bonne fortune pour vous guider sur les chemins de la Terre du Milieu.

But :

Amener l'Anneau jusque dans les flammes de la Montagne du Destin avant que son influence ne vous corrompe irrémédiablement.

Matériel :


  • 1 plateau de jeu principal
  • 2 plateaux Scénario recto-verso
  • 60 cartes Hobbit
  • 5 cartes Personnage
  • 5 cartes Gandalf
  • 35 cartes Action
  • 23 tuiles Evénement
  • 11 jetons Vie
  • 32 boucliers
  • 1 dé spécial
  • 1 Anneau
  • 1 pion Sauron
  • 5 pions Hobbit
  • 6 bornes repères coniques
  • 1 feuille de résultat
  • La règle du jeu

Critique :

Par Akallabeth, le 30/06/2010

La première chose que l'on remarque en ouvrant la boite du Seigneur des Anneaux, ce sont les magnifiques dessins de John Howe qui ornent les différents plateaux du jeu.
Disons le franchement, le jeu est beau... et son contenu n’est pas mal non plus !
Il s’agit d’un jeu coopératif dans lequel les joueurs, incarnant les braves hobbits du livre (plus éventuellement un cinquième gracieusement appelé « le gros »), doivent emmener l'Anneau Unique jusque dans les flammes de la Montagne du Destin. Pour cela ils devront traverser la Terre du Milieu, et affronter les dangers de quatre plateaux de lieux - la Moria, le Gouffre de Helm, l'Antre de Shelob et la Montagne du Destin. Lors de chacune de ces aventures, les joueurs utiliseront des cartes pour faire avancer leur cause et récupérer trois symboles qui les empêcheront de succomber au pouvoir de l'Anneau.
Pendant ce temps, sur le plateau principal, Sauron se rapproche des hobbits, et chaque joueur rattrapé est impitoyablement éliminé.
Pour gagner, les joueurs devront oeuvrer de concert et utiliser sagement les atouts dont ils disposent. Ce côté « course contre la montre » constitue assurément l’un des principaux points forts du jeu, puisqu’il permet d’imprimer à la partie une tension qui va crescendo au fur et à mesure que les joueurs se rapprochent de leur but.
Si nos héros veulent arriver à leurs fins, il est donc essentiel de développer au maximum le côté coopératif du jeu, faute de quoi Sauron risque de récupérer son Anneau, ce qui aurait des conséquences pour le moins fâcheuses pour les Peuples Libres de la Terre du Milieu !
Au final ce Seigneur des Anneaux est assez difficile, proche en cela de l'oeuvre dont il est issu, ce qui ne manquera pas de séduire les inconditionnels de Tolkien. Malheureusement cela en fait également un jeu très linéaire dont la plupart des parties se ressemblent. On peut également reprocher l'absence de "félon" qui met un peu de piment dans une partie trop classique et limite la durée de vie du jeu.
Un jeu à essayer absolument et à faire découvrir à tous, mais, comme toutes les bonnes choses, à consommer avec modération sous peine de s’en lasser trop rapidement.

Le profil du jeu Complexité : + +
Esthétique : + + + + +
Hasard : + + +
Stratégie : + + +
Négociation : + +
La note globale

7/10

Discuter de Le Seigneur des Anneaux sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :