Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Jeux > Astre d'or

Astre d'or

Titre VO: World of Lone Wolf

Auteur : Dever Joe, Page Ian
Illustrateur : Chalk Gary
Editeur : Folio Junior
Année : 1985
Joueurs : 1
Age : 10 ans et plus
Durée : 1 heure
Prix : 26 euros
Thème : Ambiance, Fantasy, Voyage, Magie, Survie
Genre : Livre-jeu


Descriptif de l’éditeur :

Vous êtes Astre d'Or, sorcier Majdar initié aux techniques secrètes de la Haute Sorcellerie. Seize années se sont écoulées depuis que les vents vous ont échoué sur les rivages de l'Ile de la Désolation où vivent les Majdars, cachés aux yeux des hommes. Et l'heure est maintenant venue d'accomplir la mission qu'ils vous ont assignée : rechercher la Pierre-de-Lune pour écraser de son pouvoir le diabolique Roi-Démon Charatchak...

La série Astre d'Or se compose de 4 volumes :
1) Le Sorcier Majdar (Grey Star the Wizard, 1985)
2) La Cité interdite (The Forbidden City, 1986)
3) Le Royaume de l'oubli (Beyond the Nightmare Gates, 1986)
4) La Guerre des sorciers (War of the Wizards, 1986)

Remarque : le prix indiqué est celui de la série complète (au prix du neuf)

But :

Remplir la mission qui vous est fixée en début de livre...et survivre !

Matériel :


  • Un livre de la série Astre d'or
  • Un crayon à papier et une gomme
  • Un dé à 10 faces (peut être remplacé par la table de hasard présente à la fin de chaque volume)

Critique :

Par John Doe, le 03/05/2011

Si, en ouvrant les premières pages de l’un des livres de la série Astre d’or, vous éprouvez un sentiment de familiarité avec la série Loup solitaire, rien de plus normal, puisqu’elles partagent le même créateur, même si Ian Page est ici l’auteur des textes.
Comme dans les Loup solitaire, les aventures d’Astre d’or sont d’ailleurs situées dans le Magnamund (mais dans une autre partie du monde).
Vous incarnez Astre d’Or, un jeune homme qui a été élevé par les sorciers Majdar pour mettre fin au règne de Charatchak le Roi Démon. Vous partez en quête de la Pierre de Lune, objet mythique qui fut placé par les Majdars dans une dimension parallèle en raison de sa puissance à la demande de la déesse Ishtar. Celle-ci leur ayant fait promettre de ne pas la récupérer, ils sont pieds et poings liés. Mais vous, vous êtes un humain et n’êtes donc pas tenu par ce serment (vous aurez remarqué la subtilité de la nuance. Les Majdars ont beau être d’une sagesse surnaturelle, ils n’ont pas oublié la ruse pour autant…)
Vos maîtres vous ont enseigné cinq disciplines de Magie Mineure (plus une sixième à partir du volume 2).
Aux caractéristiques classiques que sont l’Habileté et l’Endurance vient s’ajouter la Volonté. Cette dernière est la source de vos Pouvoirs Magiques qui constituent votre principale arme. C’est donc une ressource précieuse qu’il faudra gérer avec sagesse sous peine de vous retrouver en fâcheuse posture.
Il faut également signaler qu’à la différence du solitaire guerrier Kaï que vous incarnez dans la première série, Astre d’or compte beaucoup sur les autres. Pendant votre quête, vous serez amenés à rencontrer de nombreux personnages non joueurs (PNJ) dotés d’une personnalité plus développée que dans la moyenne du genre. Les PNJ ne se contentent pas d’être de simples « outils » qui vous seraient tout juste nécessaire à faire avancer l’intrigue. Au contraire, le lecteur-héros s’attache à eux, a envie de les voir vivre.
Leur disparition pourra même, si vous n’avez pas un cœur de pierre, vous arracher une petite larme, ou du moins une pensée émue.

La série se compose de 4 volumes :
Dans Le Sorcier Majdar, vous quittez votre île à la recherche de la Pierre de lune, dissimulée dans le Champ Astral de la planète Noctiurne. Seul problème : la Porte à franchir est invisible aux yeux des humains, et le seul peuple à pouvoir déterminer sa position (les Kundis) a été décimé, et nul ne sait où les derniers survivants se terrent… Un excellent tome, assez difficile, qui vous fera vivre des aventures en milieu urbain et en milieu sauvage, avec ce qu’il faut d’action et de scènes dramatiques pour passer un excellent moment. Il s’agit à mon avis du meilleur tome de la série.
Dans La Cité interdite, vous savez où la porte se trouve, mais encore faut-il y parvenir : la Porte d’Ombre se trouve dans une ville morte de sinistre réputation. Comme dans le premier tome, les rencontres avec les PNJ font une bonne partie du plaisir que l’on prend à la lecture. Le scénario souffre néanmoins d’un problème d’équilibre : le voyage pour se rendre dans la cité est finalement beaucoup plus long que la partie d’exploration, d’autant plus regrettable que l’ambiance des derniers paragraphes est très prenante. Un tome de transition en somme.
Le Royaume de l’oubli est l’occasion de voyager entre les mondes et de partir à la découverte d’univers parallèles, à la tête d’un vaisseau qui voyage entre les mondes. Un excellent concept, qui fera plaisir à tous les amateurs de Michael Moorcock, tant il m’a rappelé le Multivers cher à l’auteur anglais. Beaucoup de descriptions (et de possibilités de mort subite) mais assez peu de combats au final, ce qui débouche sur une lecture agréable mais qui manque de tension. Heureusement qu’on y retrouve une connaissance d’Astre d’Or qui réchauffera le petit cœur de notre sorcier.
La Guerre des sorciers le voit revenir sur sa bonne vieille Terre pour parachever la lutte finale contre Charatchak. Un tome dans lequel le lecteur acquiert la connaissance de Magies Supérieures qui permettront à Astre d’or de se la jouer Grand Manitou, d’autant que vos ressources boostées à la Pierre de Lune sont assez conséquentes. Un tome bourré d’action et d’enjeux, qui verra les fils de l’intrigue se dénouer et qui conclut en beauté la série. A noter qu’il est assez facile à finir : si vous évitez les défaites par mort subite, il est quasi impossible de perdre par manque d’endurance et de volonté.

Au final une bonne série de Livres dont vous êtes le héros, avec une excellente galerie de personnages secondaires, à laquelle il ne manque pas grand chose pour être un incontournable. Si vous avez aimé l’ambiance des Loup solitaire et que vous avez une après midi de libre, vous devriez passez un bon moment de lecture ludique !

Le profil du jeu Complexité : +
Esthétique : + +
Hasard : + + + +
Stratégie : + +
Négociation :
La note globale

7/10

Discuter de Astre d'or sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :