Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Légendes de Troy > Ploneis l'Incertain


Ploneis l'Incertain

Tome 6 du cycle : Légendes de Troy
ISBN : 978-230203690-1
Catégorie : Bd
Auteur : Christophe Arleston
Auteur : Sala Jean-Luc
Dessinateur : Hübsch Eric

Loin de toute civilisation, le fleuve pourpre traverse paresseusement la jungle. Sur ses rives, certains cherchent la fortune et ceux qui l’ont trouvée la dilapident en filles et alcool. Et Ploneïs, aventurier comme les autres, va découvrir à ses dépends que la maison de madame Lyrä repose sur un terrible secret : le pouvoir qu’a la maîtresse des lieux de transformer les hommes en femmes. Devenu malgré lui Ploneia, il va découvrir la réalité machiste et la vie d’une femme dans la jungle…


Critique

Par Asavar, le 27/01/2014

Avec le temps, nous avons appris, souvent à nos dépens, que l’épaisseur des scenarii d’Arleston se montrait proportionnelle à la longueur de la tenue des héroïnes sur les couvertures. Et là, je vous entends déjà dire « mais si on suit ce raisonnement avec cette BD, l’histoire doit être horrible ». Et bien, laissez-moi vous dire que vous avez raison !
Surfant une nouvelle fois sur le monde qui a fait sa renommée, on est désormais en droit de se demander si l’on n’est pas arrivé au bout de cette licence, au vu de l’extrême médiocrité de cet album. Avec Troy, nous avons été habitués à bien des choses : de l’héroïsme, des héros et des méchants charismatiques, des histoires bien ficelées, des jeux de mots exemplaires, des blagues à nous tordre de rire, de l’érotisme qui ne tombait pas dans le vulgaire. Si vous avez aimé ça chez Arleston, passez votre chemin, vous ne trouverez rien de tout ça ici.
Nous suivons deux aventuriers qui s’avèrent typiquement les mêmes que ceux déjà suivis dans Troy. L’un beau gosse, l’autre costaud, vive l’originalité ! Ils se retrouvent prisonniers après être tombés dans un piège, base somme tout classique mais qui aurait pu se révéler le point de départ d’une aventure sympathique. Mais ce n’est malheureusement pas le cas. On s’en rend d’autant plus compte quand on découvre le « grand méchant de l’histoire ». Je pense personnellement que l’on reconnait une bonne bande dessinée, ou roman, de fantasy à son méchant. En ce qui concerne Troy, nous avons eu Thanos dans Lanfeust, pirate sanguinaire et membre éminent des Baronnies. Dans Trolls de Troy, c’était Rysta Fuquatou, vénérable d’Eckmühl prêt à tout pour se débarrasser des Trolls. Bref, des poids lourds ! Des méchants avec un grand M qui en imposaient de par leur présence. On se dit que là, on pourrait avoir un méchant digne de ces Indiana Jones du monde de Troy. Naïf que nous sommes. Une ancienne prostituée devenue maquerelle qui peut transformer les hommes en femmes et vice versa.
Forcément, le beau gosse est changé en femme et se retrouve engagé dans la maison close de la grande méchante. Même à ce moment-là, on se dit qu’il peut y avoir quelque chose pour sauver l’histoire. Après tout, ce n’est que le début. Si le héros transformé en femme avait été bas du front par exemple, on aurait au moins pu se retrouver dans des situations décalées. Mais là, rien ! Tout est fait pour nous montrer une paire de seins à chaque case. Car c’est bien connu, ce que les amateurs de fantasy aiment avant tout, c’est voir des filles à moitié nues ! La BD suinte d’un humour beauf et de clichés sexistes (que ce soit sur les femmes ou sur les hommes, tout le monde en prend pour son grade) digne d’un samedi soir de beuverie. Même la pseudo-morale de la fin est plus bancale qu’un unijambiste.
Non, décidément, il n’y a rien à sauver ici. Si vous êtes en manque du monde de Troy, replongez dans les anciens tomes, ce sera toujours mieux que de lire cette histoire. Il est peut-être temps, M. Arleston, de réfléchir à vos scénarios avec votre cerveau et non plus avec votre portefeuille.
Et merci de ne plus nous prendre pour des vaches à lait !

2.0/10

Discuter de Ploneis l'Incertain sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :