Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Bd Fantasy > Monstress


Monstress

ISBN : 978-275608680-4
Catégorie : Bd
Auteur : Liu, Marjorie
Dessinateur : Takeda, Sana

La série vient de débuter sa publication française en janvier 2017 chez Delcourt

Mélange de steampunk et de Kaiju, ce récit se déroule dans une Asie uchronique du début du XXe siècle, dans un univers influencé par le style Art déco.
Maika est une jeune adolescente qui partage un lien psychique avec un monstre aux pouvoirs incommensurables. Et ce lien va profondément les affecter tous les deux. Il va placer Maika au centre d’une guerre terrible entre les Humains et des forces issues d’un autre monde…


Critique

Par Gillossen, le 23/11/2015

Voici chroniqué ci-dessous le premier numéro d’une nouvelle série chez Images Comics, créée par Marjorie Liu (Astonishing X-Men, les romans The Hunter Kiss) et Sana Takeda (X-23). 
Si Monstress avait su piquer notre curiosité, c’est bien sûr de par son résumé et son point de départ, mais aussi grâce à une réputation flatteuse avant même sa sortie. Avec des articles sur de nombreux blogs ou sites américains dédiés aux comics ou la SFF, mais aussi dans des parutions plus généralistes comme le magazine Hollywood Reporter
Bref, on s’attendait à une véritable sensation. Et celle-ci se révèle heureusement au rendez-vous. Ce qui marque le plus à la lecture de ce premier numéro évidemment trop court à notre goût (malgré son format), c’est la colère de l’héroïne, Maïka, une adolescente blessée, mais également animée d’une volonté farouche de vivre, de comprendre le pourquoi de son sort tragique.
Jetée dans un monde sans foi ni loi, corrompu en apparence jusqu’à la moelle et pourtant moins tout noir ou tout blanc qu’il n’y paraît, ne cède jamais. En quelques pages, on découvre donc un personnage féminin fort et réussi mais aussi une série de seconds rôles tour à tour mystérieux ou terriblement frappants. Liu brasse des thèmes actuels comme la question du racisme, du féminisme ou bien encore de la survie en temps de guerre, quand il est parfois plus “facile” de mourir que de survivre.  
Cela dit, il faut tout autant saluer le trait de Takeda, très réussi. Costumes, environnements, tout est soigné dans les moindres détails, sans parler du coup de crayon en lui-même, accessible à tous les publics. Certaines planches, et plus précisément certaines créatures, possèdent un réel magnétisme, sans jamais là encore négliger une dose d’inconnu. 
Il faut dire qu’avec un seul numéro à se mettre sous la dent, les interrogations sont encore nombreuses, évidemment. Mais ce début de série constitue un lancement indéniablement réussi et on espère découvrir la suite au plus vite. 
Et c’est tant mieux puisque celle-ci est prévue dès le mois prochain, selon un rythme de parution mensuel.

Mise à jour du 22/12/2015 : Ce premier véritable numéro “classique” ne souffre d’ailleurs finalement guère d’un nombre de pages réduit. Il s’offre même le luxe de présenter de nouveaux personnages tout en développant malgré tout notre héroïne aux pouvoirs dévorants. Le tout dans un univers esthétiquement toujours aussi séduisant, sans même mentionner à nouveau le fond. 

8.0/10

Discuter de Monstress sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :