Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Nils > Les élémentaires


Les élémentaires

Tome 1 du cycle : Nils
ISBN : 978-230204848-5
Catégorie : Bd
Auteur : Hamon, Jérôme
Dessinateur : Carrion, Antoine

Selon de vieilles légendes, il existerait un monde au-delà de la matière. Un monde constitué d’êtres lumineux, sans lesquels cette matière resterait inerte.
Ainsi, quand les territoires du Nord, jadis fertiles et florissants, se muent en terres arides où plus rien ne pousse, ces légendes resurgissent et les regards se tournent vers les dieux anciens… Jeune garçon dans la fleur de l’âge, Nils, accompagné de son père, tente d’élucider ce mystère. Il rencontre ainsi ces êtres lumineux, les âmes de la nature qui le guident jusqu’à un royaume voisin à la technologie avancée…
Une quête qui bouleversera son existence.


Critique

Par erkekjetter, le 10/09/2018

Servie par une couverture particulièrement soignée, Nils est annoncé comme une saga écologique empruntant à la mythologie nordique et aux œuvres de Miyazaki. Le premier volume sert donc d’introduction et pose la situation initiale : dans un petit village, face à la nature qui se meurt, Ruben cherche à comprendre ce qu’il se passe, pourquoi plus rien ne pousse ni ne naît. Pour trouver des réponses, et peut-être des solutions, il se met en route avec son fils vers une forêt plus au nord. Une rencontre fortuite va permettre alors d’entrevoir un début de réponse. Et si plusieurs « factions » sont présentées ici, il se dessine déjà un ennemi commun.
Indéniablement, les planches sont belles, le trait est élégant et la couverture donne diablement envie de plonger dans cette histoire. Tout en nuances de bleu et de gris, le monde qui s’offre aux yeux du lecteur suscite la curiosité, mais sans plus : les inspirations nordiques et celles qui lorgnent vers les univers de Miyazaki sont plus qu’évidentes. Alors, oui, c’est joli, mais ce n’est pas renversant, ce n’est ni franchement original ni follement captivant. Et surtout on commence à se dire qu’il aurait fallu ajouter quelque chose à ce lit d’inspirations fort sympathiques au demeurant : se profile déjà une histoire assez banale qui opposera ceux qui souhaitent vivre en harmonie avec la nature et ceux qui ne jurent que par la technologie et les machines. Rien de bien innovant donc, même si l’on ajoute à ceci des yokaï, Yggdrasil, un trio de déesses et une once de magie chamanique. Et ce ne sont pas les personnages qui changent la donne, ils sont trop lisses ou trop prévisibles pour susciter un réel attachement.
Tout n’est pas à jeter, bien sûr, à commencer par les dessins plutôt inspirés d’Antoine Carrion, mais l’on commence à craindre que le scénario ne soit pas à la hauteur – et d’autant plus si l’on est féru d’imaginaire et que l’on a déjà arpenté un nombre honorable d’univers. Si le message de fond se défend tout à fait, il était déjà très bien servi notamment par les films de Miyazaki, et bien mieux, à vrai dire, car animé d’un supplément d’âme qui fait défaut ici : on est un peu curieux de voir où la suite va nous mener, mais il est difficile de se sentir transporté par ce premier tome, même avec toute la bonne volonté du monde.

6.0/10

Discuter de Les élémentaires sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :