Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Freak's Squeele > Les Chevaliers qui ne font plus


Les Chevaliers qui ne font plus

Tome 2 du cycle : Freak's Squeele
ISBN : 978-291673962-5
Catégorie : Bd
Auteur : Florent Maudoux (Proposer une Biographie)

Ombre, Chance et Xiong Mao entament le dernier semestre de leur première année à l’université des héros ! Et ils ne sont pas épargnés par le sadisme des professeurs qui leur imposent un projet de fin d’année délirant. Ils devront se glisser dans la peau de leurs futurs ennemis et échafauder un plan de conquête du monde ! A la clé, une bonne note sur leur bulletin scolaire et un sauf-conduit pour la classe supérieure. Comme si ça ne suffisait pas, ils devront faire face à la sévère concurrence des élèves de l’école Saint-Ange qui ne comptent pas se laisser voler la vedette. Révélations, contes de fée et coups de théâtre, les chevaliers qui font “Ni” débarquent ! Et ça va saigner !


Critique

Par Gillossen, le 09/04/2009

En voilà un titre étonnant, publié aux éditions Ankama (qui montent, qui montent, qui montent…) !
Avec la publication d’un deuxième album, il était temps de nous intéresser à cette bande dessinée de Florent Maudoux. Tout d’abord, penchons-nous sur l’objet lui-même : 140 pages, dont un cahier couleurs et le reste en noir et blanc, un format comics, une couverture cartonnée… Voilà qui nous éloigne des codes.
Ce qui n’est pas forcément plus mal et ce que l’on retrouve d’ailleurs au fil des pages, dans l’histoire proprement dite : s’il est question de jouer sur l’univers des contes et plus généralement de la fantasy, les références aux mangas, à la pop culture, voire à certains codes du jeu vidéo ne manquent pas.
Nous avons droit à un joyeux mélange qui joue beaucoup sur le rythme, qui sait rester effréné du début à la fin, à coups de rebondissements ou de courts interludes.  Quant au dessin, l’auteur a su développer un style, une narration, un coup de crayon, à la croisée des genres, à l’image du format  choisi : nous ne sommes ni vraiment dans le franco-belge « traditionnel » évidemment, ni vraiment comics, ni vraiment manga. On se prend même à penser, pourquoi pas, à un Martin Mystère sous acide, ce qui n’est pas peu dire, y compris sur le plan de l’ambiance globale. Mais il n’y a aucune honte à ça, comme dirait Jerry Seinfeld ! Ce qui n’empêche pas quelques maladresses ou planches moins abouties que d’autres, notamment au niveau des visages féminins, aux expressions parfois un peu trop forcées pour réussir tout à fait à faire mouche, ou bien dans le cadre de pages chargées qui peuvent fatiguer l’œil.
Modérons toutefois notre enthousiasme : la BD se révèle en fait inégale, surtout dans le premier tome, et l’intrigue en elle-même n’a rien de bien transcendant, malgré quelques aspects franchement farfelus, qui ne peuvent que faire sourire, sans parvenir pour autant à retenir complètement notre attention sur la durée. L’humour propose également parfois un dosage pas tout à fait pertinent, souvent un peu trop gras, et l’abondance de références et de clins d’œil risque malheureusement de dater un peu trop rapidement cette œuvre.
Décomplexé, misant avant tout sur le fun et ses personnages souvent aussi déjantés que son intrigue, voici donc une production Ankama qui ne restera peut-être pas dans les annales de la bande dessinée, mais qui offre en tous les cas pour le moment un bon moment de détente et une vraie identité portée par une ligne directrice claire quant aux intentions de l’auteur, à l’investissement marqué.
A petites doses !

7.0/10

Discuter de Les Chevaliers qui ne font plus sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :