Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Elfes > Le Siège du Cadanla


Le Siège du Cadanla

Tome 9 du cycle : Elfes
ISBN : 978-230204344-2
Catégorie : Bd
Auteur : Éric Corbeyran (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Gwendal Lemercier (Proposer une Biographie)

Comme tous ceux de leur race, Fah-Laën et sa fiancé Mei-Hood vivent dans le ghetto des semi elfes de Cadanla. Fah-Laën est équarisseur à l’immense abattoir de la cité, un travail pénible et physique qu’il pratique 15 heures par jour, chaque jour. Un matin, Meerok, le frère du régent Dunngov, se rend à l’abattoir, de la viande servie dans une auberge et à la table du régent serait empoisonnée.
Il décrète alors la quarantaine et enferme Fah-Laën pour qu’il abatte toutes les bêtes infestées afin de limiter la contagion. Mais en quittant l’enclos il fait placer une barre pour empêcher toute sortie, abandonnant Fah-Laën à une mort certaine. Le soir venu, des éclaireurs sont sauvagement massacrés par des monstres horribles, des goules !


Critique

Par Asavar, le 27/01/2015

Avec déjà 9 tomes à son actif, la série Elfes s’approche doucement de la fin de sa seconde « saison ». Nous retrouvons les semi-elfes, qui avaient fait l’objet de l’histoire la moins intéressante durant la « saison un », tant du point de vue des personnages que du déroulement des événements.
Il y a pourtant un changement significatif : ici, deux histoires, mettant en scène deux races d’Elfes différents, sont liées entre elles. Il s’agit d’une suite indirecte de « La mission des Elfes Bleus », car ce qui fût relaté dans le tome 6 a une incidence sur l’histoire.
Nous suivons Fah-Laën, semi-elfe vivant dans les ghettos de Cadanla, équarrisseur de son état, ainsi que sa fiancée Mei-Hood. Dans un premier temps, on voit la cité faire face à une étrange épidémie qui se déclare dans les abattoirs de la ville. Les autorités, des Humains qui méprisent les semi-elfes (cf. tome 4) décident d’endiguer la maladie en fermant les abattoirs, avec ses employés à l’intérieur. Dans un second temps, nous voyons les goules du tome 6 arriver en fanfare pour tout dévorer sur leur passage.
Après une nuit de combats intenses, les autorités rouvrent les abattoirs et demandent aux personnes qui y sont enfermées de venir les aider à combattre. Il s’agit clairement d’une pirouette scénaristique pour faire avancer l’histoire. Mais on peut le pardonner aux auteurs, sur la base du « à situation désespérée, mesures désespérées ».
En revanche, la mise en place d’un pseudo triangle amoureux est moins pardonnable. Je n’ai rien contre, mais là, le récit aurait pu s’en passer, car des décisions logiques deviennent une jalousie stupide de Sigrunn vis-à-vis de Fah-Laën. Sur un format plus important, cela aurait pu être plus intéressant mais, encore une fois, les idées que veulent mettre en place les auteurs sont biaisées par le manque de place. Le format cinquante-quatre pages est vraiment le gros point faible de toute la saga. L’histoire est malgré tout plaisante et nous fait passer un bon moment.
Ce que l’on devinait à la fin du sixième tome se met en place, et nul doute que les autres histoires à venir vont, elles aussi, être influencées par ce qui se déroule désormais sur deux des tomes. Qui sait, peut-être que la saga s’achèvera par la réunion de tous les personnages que l’on a croisé, faisant front contre une menace commune. Une belle manière de conclure !

6.0/10

Discuter de Le Siège du Cadanla sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :