Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Elfes > Le Jugement de la fosse


Le Jugement de la fosse

Tome 14 du cycle : Elfes
ISBN : 978-230205191-1
Catégorie : Bd
Auteur : Éric Corbeyran (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Bojan Vukic (Proposer une Biographie)

Dans la cité-état semi-elfe de Trein Er’Madenn, le haut conseil refuse catégoriquement de commercer avec les Hommes, leur vouant une haine et une rancoeur sans limite. Urghain, l’un des plus importants conseillers de la ville, révolté par ce comportement sectaire se saoule dans une taverne et tue accidentellement son propriétaire.
Condamné par ses pairs à « la fosse », il est miraculeusement sauvé par un mystérieux inconnu. Ce dernier a capturé une Goule et fait savoir à Urghain et ses amis que l’invasion est imminente ne laissant que peu d’espoir aux Semi-Elfes.
Selon lui, le seul moyen de sauver est de s’allier avec la terrible Lah’saa et son armée de Goules… Mais pour cela, Urghain doit convaincre le conseil et la tâche sera ardue car, comment persuader une assemblée de pactiser avec les démons ?


Critique

Par Asavar, le 04/09/2016

Alors que certains tomes de la série font clairement partie des “locomotives” faisant avancer de manière significative l’intrigue de la trame principale (comme Le siège de Cadanla, Heureux le guerrier mort ou les tomes sur les Elfes Bleus), d’autres servent essentiellement à montrer les à-côtés de l’histoire et l’impact qu’a l’arrivée de Lah’saa sur les Terres d’Arran. Ce nouveau tome, consacré aux Semi-Elfes, appartient à la dernière catégorie (sans que cela soit pour autant un point négatif).
On retrouve la cité des Semi-Elfes, créée par leur « Elu » dans le tome quatre, qui a bien évolué depuis cette époque. En effet, plusieurs dizaines (centaines ?) d’années se sont écoulées et le discours de l’Elu à ses compatriotes est tombé depuis longtemps dans l’oubli. La méfiance des semi-elfes, due aux siècles de maltraitance de la part des autres peuples, s’est transformée peu à peu en haine. L’ouverture d’esprit des premiers fondateurs de la cité a laissé place à un repli des semi-elfes sur eux-mêmes. Voir le plus noble des buts lentement corrompu par la nature “humaine” est un message plutôt pessimiste, mais ô combien réaliste.
Urghain, héros de ce tome, lutte contre la corruption des élites qui poussent de plus en plus le peuple des Semi-Elfes à se couper des autres peuples. Mais ces dernières ne l’entendent pas de cette oreille et, après un désaccord sur l’ouverture ou non d’une voie commerciale, le piègent pour le faire tomber. Il devra donc survivre au jugement de la « Fosse » qui donne son nom au tome. Il est cependant aidé par un inconnu des plus massifs. Pendant tout ce temps, la menace des morts-vivants se profile à l’horizon et deux choix s’offrent à la cité, combattre ou s’allier au mal.
Que penser de ce tome ? Il est en dents de scie, comme c’est malheureusement souvent le cas avec Corbeyran. Voir qu’une extermination imminente peut faire changer l’opinion de personnes ne voulant rien n’avoir à faire avec les autres nations est un principe de base plutôt intéressant, mais le résultat est malheureusement trop bancal. Les personnages sont sous exploités ou stéréotypés, ce qui a tendance à sortir le lecteur de l’histoire. Il en va de même pour leurs buts. Par exemple l’étranger qui vient en aide à Urghain, répondant au doux nom de Galn’aad, est la plus grosse déception de ce tome. Présenté comme un puissant guerrier capable de défaire sans sourciller ses adversaires de la fosse comme une troupe de goules, on ne voit pas du tout quelles sont ses motivations. Idem pour Gallah-Tern, un marchand humain qui doit être l’un des pires stéréotypes vu dans ce tome, aussi bien dans son attitude que dans son physique.
Tout cela est bien dommage, car il y a de très bonnes idées, mais insuffisamment exploitées. Cobeyran essaye de raconter une histoire intéressante de lutte de pouvoir, tout en l’intégrant dans la Grande Histoire du monde que l’on suit depuis maintenant depuis quinze tomes, mais le résultat est au final juste passable.

5.0/10

Discuter de Le Jugement de la fosse sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :