Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > SinBad > Le Cratère d'Alexandrie


Le Cratère d'Alexandrie

Tome 1 du cycle : SinBad
ISBN : 978-230200683-6
Catégorie : Bd
Dessinateur : Pierre Alary (Proposer une Biographie)
Auteur : Audrey Alwett
Auteur : Christophe Arleston

Bagdad.
Grâce aux pouvoirs du sombre Djinn, Al-a-din est enfin devenu Khalife. Mais une prédiction lui révèle qu’il trouvera la mort par la main de son propre fils. Et des fils, son harem en compte des dizaines… Sa seule chance de survie : les éliminer un par un !
Tandis qu’un vent de folie meurtrière souffle au cœur du palais, l’un d’eux est sauvé par sa mère.
Plusieurs années ont passé. Aventurier des mers, colporteur d’objets magiques, SinBad quitte son père adoptif pour découvrir la vérité sur ses origines. Une quête qui le mènera sur le chemin de redoutables magiciennes, de créatures étranges et d’un très sombre génie…


Critique

Par Gillossen, le 17/07/2008

Et voilà encore une nouvelle série au scénario assuré par Arleston ! A croire que notre homme s’est lancé dans une compétition acharnée avec Jean-David Morvan et quelques autres forçats de la plume.
Annoncé depuis longtemps maintenant, voici enfin ce SinBad devenu une réalité dans les rayons des librairies. Et il faut bien avouer qu’il se révèle plutôt séduisant… Et ce, en grande partie, grâce à deux atouts : l’ambiance orientale de la BD et la mise en images de Pierre Alary, qui change tout de même du tout venant de la production Soleil. De nombreuses planches sont tout simplement magnifiques et les personnages semblent prêts à bondir hors des pages. Pour un peu, on humerait presque le parfum du sable chaud et des épices…
Sur le plan de l’histoire, Arleston, ici secondé par Audrey Alwett, qu’il ne faudrait pas oublier, remplit le cahier des charges sans difficultés. Ce qui ne nous empêchera pas tout de même de regretter la reprise quasi-intégrale de ses tics habituels : son récit avait largement de quoi se passer de textes explicatifs et autres pensées dévoilées des différents protagonistes…
Heureusement, l’humour potache de Lanfeust, lui, est absent : présent néanmoins, il sait rester léger, dans tous les sens du terme. Très dynamique pour un premier album, porté par un personnage principal doté d’une belle profondeur et là encore bien différent de la majorité des héros « arlestoniens » connus, Le Cratère d’Alexandrie se lit avec plaisir et saveur, dans un univers qui sait se jouer des codes et ménager des clins d’œil amusants, non sans conserver une certaine amertume, voire noirceur, au fil des planches.
Et, bon point, avec une histoire qui se veut bouclée en trois albums, l’amateur ne court a priori pas le risque de voir un bon premier album se délayer au fil d’un arc devenant de plus en plus insipide.

7.5/10

Discuter de Le Cratère d'Alexandrie sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :