Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Bd Fantasy > Le Chevalier errant


Le Chevalier errant

ISBN : 978-281120244-6
Catégorie : Bd
Dessinateur : Ben Avery (Proposer une Biographie)
Auteur : Mike S. Miller (Proposer une Biographie)

Le prélude au Trône de Fer, le best-seller épique du rayon Fantasy !
Sur le bord d’une route du royaume des Sept Couronnes, le jeune Dunk enterre son maître. Et il se promet de réaliser son rêve : gagner un tournoi. Armé de l’épée et du bouclier qui font de lui un chevalier errant, il se mesurera aux maîtres du champ de bataille ! Mais la noblesse du cœur ne suffit pas dans le monde où les puissants écrasent les faibles. Et Dunk ne sait rien des règles de la chevalerie. Pour défendre l’honneur d’une jeune femme, il commet l’irréparable. Et n’as plus qu’une solution pour échapper à la mort : trouver six champions et combattre à leurs côtés lors d’un duel judiciaire !


Critique

Par Gillossen, le 10/06/2010

Milady Graphics continue à tracer son sillon dans le paysage BD, avec notamment les (nombreuses) adaptations comics de « classiques » de la fantasy, qui pour l’occasion, concernent la transposition d’une nouvelle du recueil Légendes, située dans l’univers du Trône de Fer. Deux autres sont parues depuis et la deuxième a déjà eu droit également à son adaptation comics.
Dans le cas présent, loin de certains titres, on ne pouvait qu’imaginer une adaptation soignée, aussi bien sur le plan graphique que sur le fond. Avery, Miller et Crowell ont rempli leur mission, une tâche forcément observée de près par les fans. Si le trait est classique mais efficace, la colorisation évite tout écueil – même si l’on aurait souhaité, tant qu’à faire, que le style de la couverture soit étendu à la BD tout entière – et le travail de Ben Avery retranscrit l’ambiance de la nouvelle sans mettre de côté une quelconque scène d’importance, tout en restant parfaitement abordable pour celles et ceux qui ne la connaîtraient pas ou n’auraient même jamais découvert le Trône de Fer (s’il y en a encore de nos jours). L’ensemble se tient d’ailleurs toujours fort bien et l’on replonge bien vite dans le tumulte de ces joutes qui savent aussi se faire intérieures.
Bien entendu, la chose reste avant tout destinée précisément aux passionnés, aux collectionneurs, et le prix de près de 15 euros peut paraître quelque excessif malgré une édition soignée (12 aurait sans doute semblé plus en adéquation avec l’objet en lui-même), mais on tient là le haut du panier de ce type de transition d’un support à un autre.

7.5/10

Discuter de Le Chevalier errant sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :