Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Bd Fantasy > Isola


Isola

ISBN : 979-102681892-2
Catégorie : Bd
Auteur : Fletcher, Brenden
Dessinateur : Kerschl, Karl
Traducteur : Le Dain, Maxime

Rook, le capitaine de la garde royale, a fui la capitale avec la reine Olwyn, en proie à un étrange maléfice.
Pour lui permettre de reprendre sa place sur le trône et ainsi sauver le royaume de Marr d’une guerre imminente, il leur faudra atteindre une île mystérieuse à l’autre bout du monde, un lieu dont parle les légendes sous le nom d’Isola, la terre des morts.


Critique

Par Gillossen, le 26/02/2019

Isola est une création originale de Brenden et Kerschl, deux amis d’enfance qui se sont notamment illustrés précédemment sur des titres comme Gotham Academy ou bien encore Batgirl pour le premier. 
Avec ce comics, ils reprennent une idée qui les titillaient depuis longtemps et qu’ils auront largement révisée ces dernières années avant de finalement proposer le projet à Image Comics. Ce premier tome, vendu à prix doux (10 euros), demeure avant tout une (solide) mise en place. Ironiquement, il propose en bonus un prologue ayant servi à présenter le projet, mais c’est bien l’album entier qui nous donne jusqu’au bout l’impression d’avoir précisément affaire à une longue introduction. 
Ce n’est pas forcément un défaut, mais il vous faut donc garder à l’esprit que vous n’obtiendrez donc pas beaucoup de réponses une fois arrivés à la dernière page des cinq numéros réunis ici. Isola se distingue avant tout par son atmosphère, empruntant en partie aux films de Miyazaki, mais aussi par ses personnages, aux destins contrariés. Les deux auteurs nous livrent un récit finalement assez intime, malgré une quête aux allures de course-poursuite, au cours d’une grande partie de l’album. 
Les éléments sous-jacents ou encore sous-développés pour le moment (comme tout ce qui touche aux intrigues plus politiques quant au royaume de Marr) ne sont pas sans intérêt non plus, sans compter les perspectives qui s’ouvrent à nous dans les dernières pages. Un mot, bien sûr, plus spécifique concernant les dessins de Karl Kerschl. Son trait anguleux, très actuel, sert plutôt bien le récit de son compère, nous livrant une histoire baignant dans de jolis tons bleutés et des portraits aux émotions à fleur de peau. 
Au bout du compte, Isola représente un essai transformé mais à confirmer sur la durée. 

7.0/10

Discuter de Isola sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :