Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Hana Attori > Irréductibles ninjas


Irréductibles ninjas

Tome 1 du cycle : Hana Attori
ISBN : 978-230200215-9
Catégorie : Bd
Auteur/Autrice : Tony Valente

1580, tout le centre du japon est occupé par les troupes du redoutable seigneur Oda Nobunaga. Seul le village d’Iga, peuplé d’irréductibles ninjas, résiste encore à l’envahisseur.
C’est là que vit paisiblement Hana Attori, au sein de l’établissement très fermé qui forme au métier de ninja: l’École ninja d’Iga. Mais lorsque sa sœur et son père sont assassinés, elle décide de quitter son village pour entrer en guerre clandestine contre le Seigneur Oda. Accompagnée de son ami Goro, de Fumo, le vieil artificier et de Shifu, le sorcier poltron, elle organise ses plans…


Critique

Par Gillossen, le 06/08/2008

Double virage pour Tony Valente ! Voilà que le jeune dessinateur devient également scénariste et met en scène une toute nouvelle série visant un public sans doute un peu plus jeune que celui rassemblé derrière les 4 Princes de Ganahan.
Une chose est sûre, on sent que cet univers et cette histoire tiennent à cœur à l’auteur. Grand fan de shônen, on se retrouve rapidement plongé dans une ambiance à la Naruto, avec une école de ninja et une élève quelque peu désobéissante… Mais le parallèle s’arrête là ! En 46 petites planches, Tony Valente pose les bases de tout un cadre des plus vivants, qui vaut aussi par quelques idées originales bien trouvées et autres clins d’oeil, rares, mais bien trouvés (Astérix, la TNT…). Pas de doute, nous voilà transportés dans un Japon de légende mais qui offre également un ton très moderne.
L’intrigue en elle-même, pour ce premier tome en tout les cas, n’a rien de bien révolutionnaire : constitution d’une équipe, révélations, vengeance à préparer face à un grand méchant et ses sbires… Toutefois, Valente signe là un récit tout à fait solide, carré, bien exécuté, et surtout porté par une bonne humeur contagieuse. L’humour bon enfant, assez présent, ne gâche rien, tout en restant discret.
Sur le plan des dessins, on sent là encore que l’auteur s’est fait plaisir. Que ce soit le design des personnages, les décors, mais surtout les combats… Si parfois certains éléments nous évoquent justement là encore l’univers shônen, c’est avec la touche Valente et bien entendu en couleurs, là encore pour du travail soigné, rehaussé de quelques effets numériques.
Bref, une confirmation plutôt qu’une bonne surprise ! Si l’album ne convaincra sans doute pas tous ceux qui étaient tombés sous le charme de Ganahan pour la maturité de son intrigue sous une apparence classique, il devrait sans problème attirer un nouveau public, et pourquoi pas féminin d’ailleurs !
On n’a sans doute pas fini d’entendre parler de la petite Hana.

7.5/10

Discuter de Irréductibles ninjas sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :