Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Le Bois des Vierges > Hache


Hache

Tome 1 du cycle : Le Bois des Vierges
ISBN : 978-275601902-4
Catégorie : Bd
Auteur : Jean Dufaux (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Béatrice Tillier (Proposer une Biographie)

Dans un monde où les Hommes et les Bêtes peinent à cohabiter, un pacte historique a été signé ; un processus de paix qui doit mettre fin aux sanglantes querelles ancestrales…
Le puissant Seigneur Maître Arcan et Loup de Traille, chef des Bêtes de Haute Taille, marient leurs enfants : la jolie Aube est donnée au valeureux Loup de Feu ; « poil et peau » ne doivent désormais faire qu’un. Mais le conflit entre les races est loin d’être résolu. Lorsque Loup de Feu est retrouvé sauvagement assassiné sur son lit de noces, les Bêtes de Haute Taille se jettent à la poursuite des coupables, Aube et son frère Salviat. Traquée par des meutes assoiffées de vengeance, la jeune femme parvient à se réfugier dans le mystérieux bois des Vierges… La guerre est déclarée, et les deux clans sont prêts à tout pour gagner une partie qui s’annonce meurtrière et impitoyable.


Critique

Par Belgarion, le 25/02/2008

Avec des animaux qui parlent et côtoient les humains, on pourrait croire que Le Bois des vierges reprend le principe de plus en plus usité des animaux anthropomorphes à l’instar de De cape et de crocs de Ayrolles et Masbou.
Néanmoins, le principe est ici différent car il met en place un conflit meurtrier entre la société des hommes et celle des bêtes avec des tons beaucoup plus sombres. Vieilles rancoeurs, préjugés et racismes présents dans chaque camp empêchent toute idée de conciliation, les rares tentatives allant dans ce sens sont vouées à finir dans le sang. Or, l’ironie de la situation est qu’au final, la différence entre les deux genres, d’après ce premier volume, est très mince, avec des animaux habillés, cultivés et se conduisant comme des hommes, et des hommes portés eux aussi sur la violence et qui s’efforcent de survivre.
Le scénario jusque-là est bien construit avec le suivi de différentes trames pour l’instant encore séparées mais qui semblent être vouées à toutes se rencontrer. En mêlant intelligemment la froide réalité et les héros des contes de notre enfance comme le Grand Méchant loup des Trois petits cochons, Jean Dufaux nous emmène sur une lecture à plusieurs niveaux qui ouvre de nombreuses perspectives. D’autre part, la mise sur le devant de la scène de deux personnages-clés mais très étranges s’annonce riche de promesses et de développements inattendus par la suite. Cependant, en l’état actuel des choses, rien ne semble joué et le deuxième tome peut tout aussi bien virer vers la monotonie en reprenant des thèmes éculés.
La qualité des dessins de Béatrice Tillier est tout simplement très bonne, avec des traits fins, une colorisation judicieuse, alternant couleurs vives et sombres ainsi qu’une grande recherche dans les dessins qui promet un agréable moment de lecture. Sans être un plagiat sans âme, le coup de pinceau du Bois des vierges acquiert un style propre qui le caractérise même si certaines cases sont moins recherchées que la majorité.
Ainsi, Le Bois des vierges n’est pas révolutionnaire en matière d’histoire ou de dessin, mais le soin apporté à cette bande dessinée la place clairement sur le haut du panier avec les écrits de très bonne qualité.
Le potentiel dégagé par ce premier volume est très riche, il reste maintenant à l’exploiter pleinement.

8.0/10

Discuter de Hache sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :