Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Wisher > Féériques


Féériques

Tome 2 du cycle : Wisher
ISBN : 978-280362291-7
Catégorie : Bd
Auteur : Sébastien Latour
Dessinateur : Giulio de Vita (Proposer une Biographie)

Nigel ne voulait pas y croire et, pourtant, le voilà oblige y d’affronter son destin, de comprendre que la vérité est parfois bien moins crédible que la réalité. En Nigel dort le Djinn, un «souhaiteur» millénaire d’une grande puissance, dont la dernière requête fut de disparaître du souvenir de tous ceux qui l’ont connu. Mais, aujourd’hui, ce voeu pieux risque fort d’être mis à mal. La guerre fait rage entre les Féeriques, dont l’espèce s’éteint peu à peu, et le MI-10, unité anti-surnaturel du gouvernement britannique et services très secrets de Sir George Cross. Seul le Djinn pourrait changer la donne. À condition qu’il se réveille. À condition qu’il ne détruise pas tout sur son passage. À condition que Nigel accepte sa destinée : sauver le peuple des contes et des légendes…


Critique

Par Gillossen, le 17/05/2008

Coup de cœur 2006 pour beaucoup sur Elbakin.net, la suite du premier tome de Wisher se sera faite attendre ! Il faut dire que Nigel avait su nous séduire avec sa fraîcheur, son cadre, et une histoire bien ficelée qui posait les bases d’un univers de fantasy urbaine accrocheur à mesure que le récit progressait jusqu’à une dernière planche savamment étudiée pour tenir le lecteur en haleine.
Et du souffle, il en faut dans cette suite ! Un souffle que l’on ne retrouve vraiment que dans le dernier tiers de l’album. Et pourtant, celui débute précisément là où s’était terminé le premier, à peu de choses près. Il faut dire que Féériques se montre plutôt verbeux :  plusieurs cases – ne parlons pas tout de même de planches ! – semblent délayer l’action, allonger telle ou telle scène, ce qui ralentit d’autant le rythme de l’histoire.
De même, on connaît Nigel pour ses bons mots, mais plusieurs répliques tombent tout de même à plat cette fois, faute d’avoir été déjà entendues ailleurs. Le premier album connaissait lui aussi ce genre de phrases toutes faites, mais emportés par l’histoire qui se brodait avec vivacité sous nos yeux, celles-ci passaient sans problème.
Toutefois, Latour ne manque pas de munitions, et certaines billes enfin lancées en jeu promettent beaucoup pour la suite, tout en donnant déjà quelques moments savoureux, sur lesquels il ne faudrait pas faire l’impasse !
Néanmoins, le lecteur pourrait connaître une autre semi-déception au niveau du dessin de De Vita. Son trait si racé semble parfois avoir quelque peu perdu en précision, et la vision qui nous est offerte ici du monde féérique n’a rien de bien original. Mais Nigel ou les jolies filles qui lui tournent autour sont toujours très réussies !
Le Lombard semble vraiment croire en Wisher, c’est désormais une certitude, à voir le lancement orchestré autour de ce tome 2.  Nous n’avons plus qu’à espérer que la série ne pâtira pas trop d’une certaine pression peut-être tombée sur les épaules de ses auteurs !
Qui aime bien châtie bien…

7.0/10

Discuter de Féériques sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :