Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Red Sonja

Red Sonja

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Mike Carey
Auteur : Michael Avon Oeming (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Mel Rubi (Proposer une Biographie)
Auteur : Peter David (Proposer une Biographie)
Auteur : Will Conrad (Proposer une Biographie)
Auteur : Luke Lieberman (Proposer une Biographie)
Auteur : Frank Cho (Proposer une Biographie)
Auteur : Doug Murray (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Homs (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Antonio Lui (Proposer une Biographie)
Red Sonja

La Malédiction de Gaihia

Elle vécut dans un monde de sauvagerie, dirigé par l’homme et gouverné par l’épée, à une époque sans scrupules.
On l’appelait Red Sonja pour sa chevelure rouge flamme et pour sa grande fierté. Elle donnait une telle fougue à l’épée que peu d’hommes pouvaient la contrer et aucun ne put jamais la vaincre.
Cette collection indispensable et inédite rassemble les numéros 0 à 6 de la série Red Sonja de Michael Avon Oeming, Mike Carey et Mel Rubi !

Red Sonja

Red Sonja contre Thulsa Doom

Red Sonja, “la diablesse à l’épée”, revient dans une aventure palpitante dans laquelle elle affronte le terrible Thulsa Doom (celui-là même qui finit décapité dans le film Conan le Barbare), le demi-dieu serpent.
En bonus : les magnifiques couvertures de Gabriele Dell’Otto.

Red Sonja

Les Archers

Red Sonja revient en terre hyrcanienne et fait connaissance avec une jeune fille dont le destin lui rappelle étrangement son propre passé. Tandis que les deux demoiselles combattent une bande de malandrins, la Diablesse et sa jeune compagne découvrent avec amertume le terrible prix de la survie dans un monde qui sombre toujours un peu plus dans le chaos. En chemin, un mystérieux assassin se révèle à Sonja de façon aussi inattendue que brutale. L’heure du retour d’un vilain séculaire a enfin sonné…

Red Sonja

La Reine des Steppes Glacées

Dans ce conte de sang et de glace, Red Sonja se rend aux confins nord du continent hyborien et loue les services de son épée. Attaquée par un viking assoiffé de sang, elle tombe dans un royaume souterrain gouverné par une belle et menaçante reine de glace et son armée de guerriers yétis ! Asservie, Red Sonja va devoir se battre pour survivre et recouvrer sa liberté en conduisant de nouveau une rébellion contre l’oppression

Red Sonja

Le Retour de Kulan Gath

L’attaque contre Hyborée est clairement signée Kulan Gath, le pire ennemi que Red Sonja ait jamais eu à affronter. Et tandis que la belle rousse prépare la contre-offensive avec ses anciens et ses nouveaux alliés, on en apprend plus sur le passé de la Diablesse à l’épée. A travers des flashes-back, découvrez la première rencontre entre Red Sonja et la Déesse, et combien elle a été décisive dans le parcours de notre héroïne.

Red Sonja

Le Dieu Doom

Voici le grand retour de Red Sonja en sa terre natale d’Hyrcanie après les événements relatés dans l’album Red Sonja contre Thulsa Doom. Retrouvez le scénariste Luke Lieberman (Battlestar Galactica) et la star montante du dessin Lui Antonio (Emma Frost. Star Wars) pour assister à la revanche de Red Sonja contre Thulsa Doom. Un récit qui mêle anciens et nouveaux dieux, mais aussi folie et mort ! En prime. une galerie de couvertures par l’illustrateur français Paul Renaud.

Red Sonja

Les Animaux

Red Sonja et ses compagnons sont projetés à l’autre bout du monde sur une terre inconnue où règnent les bêtes sauvages. Retrouver le chemin du retour ne sera pas facile et tous ne reviendront pas. Une mer tumultueuse, où sévissent un antique dieu marin et un bateau de pirates fantôme, s’interpose entre Sonja et Kulan Gath. De nouvelles alliances voient le jour et des adieux douloureux ont lieu. Ecrit par Michael Avon Oeming (Powers) et dessiné par Homs (Blade, X -Men), ce récit complet conduit Red Sonja dans des terres inexplorées.


Critique

Par Gillossen, le 17/02/2008

Et voilà enfin une version française pour l’une des héroïnes de comics les plus populaires du moment de l’autre côté de l’Atlantique, alors qu’elle n’appartient pas aux deux grands éditeurs du marché.
Il faut dire que la stratégie de communication de Dynamite Entertainment a été particulièrement bien élaborée, et Panini compte bien en profiter chez nous aussi. Et, après lecture, il faut bien avouer que le récit qui nous est présenté est plus convaincant qu’on aurait pu le penser. Evidemment, le personnage de Sonja lui-même est ambigu, dès le départ : femme indépendante et rebelle et femme offerte aux regards dans le même temps…
En quelques répliques, le problème est balayé astucieusement, et en dehors de quelques angles choisis volontairement dans une optique de fan service, la bande dessinée demeure relativement sobre, quand on songe que l’héroïne n’est autre qu’une jeune femme plantureuse au bikini en côte de maille !
Ses aventures se placent en tous les cas dans la ligne droite de l’univers de Conan et de Robert E. Howard, qu’il soit question du cadre ou des personnages amis ou ennemis, avec une Red Sonja contrainte de prendre les armes et profitant de la situation avant tout pour son propre compte, en espérant bien récolter de quoi poursuivre sa route, et la vengeance que l’on devine.
Solitaire, dangeureuse, maniant le fer aussi bien que les répliques acerbes… Le personnage ne se livre guère dans le premier volume, demeurant mystérieuse et sans concession. Le ton lui-même l’est un peu plus, puisqu’il s’agit de proposer une aventure accessible et attrayante, demeurant dans le domaine du divertissement. Agrementé de couvertures alternatives au dessin classique mais efficace de Mel Rubi (à la mise en couleurs évitant le criard), le premier recueil devrait convenir aux amateurs et attirer sans doute quelques curieux qui n’auront pas de quoi être déçus.
Avec le deuxième tome, Red Sonja confirme la bonne impression née du premier, qui plus est en ramenant sur le devant de la scène un Thulsa Doom qui donne sa pleine mesure au fil des pages. Il faut toujours un grand méchant pour obtenir un duel réussi avec son héros, et c’est bien le cas ici. Une fois lancé, voilà une lecture qu’il est difficile d’interrompre. Un bon moment de fun avec (un peu) plus de recul qu’il n’y paraît sur le genre, quand on propose une héroïne en bikini…
Le troisième tome se place dans la suite directe des bons points présentés précédemment, avec cette fois une héroïne, qui, par la force des choses, doit prendre du recul sur elle-même et entrouvre la porte de son passé, un passé que l’on imaginait logiquement douloureux et amer.
A côté de cela, La reine des steppes gelées et son récit indépendant déçoivent quelque peu, par manque de suspense. Tout à fait dans le ton du comics, le scénario lui-même tourne par contre rapidement à vide, malgré la présence de Frank Cho comme co-scénariste et surtout pour les couvertures.
Le suivant reprend là où le troisième nous avait laissés, avec l’arrivée ou plutôt le retour d’un grand méchant créé en partie à l’origine par Michael Moorcock.
Et le sixième de retrouver le chemin du deuxième.
Acheter les recueils dans leur ordre de parution français ne garantit pas donc pas une lecture linéaire. Il faut en fait penser à jongler entre la série en elle-même et les nombreux one-shots ou mini-séries lancés en parallèle.
Mais de quoi au passage nous permettre aussi de faire son tri ! Tout Thulsa Doom qu’il soit, le personnage et ses aventures dans le cadre présent ne valent pas forcément le détour, malgré quelques éclats saisissants…

7.5/10

Discuter de Red Sonja sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :