Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Orull, le souffleur de nuages

Orull, le souffleur de nuages

(Ce Cycle est En Cours)

Dessinateur : Tiburce Oger (Proposer une Biographie)
Auteur : Denis-Pierre Filippi (Proposer une Biographie)
Orull, le souffleur de nuages

Rêves de nuages

Un peuple de nains cultivateurs, les Grînes, apprend l’existence des Souffleurs de nuages, des géants bleus capables de faire venir la pluie à volonté. Une expédition se met en route… et revient longtemps après, avec un bébé nommé Orull. Douze ans passent. L’enfant est devenu grand comme dix nains, et son don ne s’est toujours pas manifesté. Un jour, après avoir regardé vers les montagnes, il disparaît…

Orull, le souffleur de nuages

Le Géant Oublié

Un peuple de nains cultivateurs, les Grînes, apprend l’existence des Souffleurs de nuages, des géants bleus capables de faire venir la pluie à volonté. Une expédition se met en route… et revient longtemps après, avec un bébé nommé Orull. Douze ans passent. L’enfant est devenu grand comme dix nains, et son don ne s’est toujours pas manifesté. Un jour, après avoir regardé vers les montagnes, il disparaît…

Orull, le souffleur de nuages

Elline

Orull regagne les Monts de Verre pour y découvrir ses origines. En chemin, il se fait capturer par des nains pêcheurs, aidés d’une souffleuse de nuages : Elline. Tous deux orphelins, Elline et Orull vont partager leurs connaissances et comprendre qu’ils sont issus du même peuple. Après avoir sauvé le village des pêcheurs, ils poursuivront leur quête?

Orull, le souffleur de nuages

Le Souffleur de feu

Les deux géants Elline et Orull parcourent le monde à la recherche de leurs origines. Ils font escale, dans les contrées du Nord, sur les terres des Shrams et des Drünes, deux peuples adversaires. Leur sujet de discorde : un souffleur de feu qui se révèle être? le père d’Elline. Bouleversée par la nouvelle, Elline devient vite l’objet de convoitise des deux tribus, convaincues que la géante possède le secret du feu ?


Critique

Par Goldberry, le 02/10/2004

Denis-Pierre Filippi, à qui l’on doit entre autre Le livre de Jack, nous livre ici une fort jolie histoire illustrée par Tiburce Oger que l’on connaît bien, notamment pour sa série Gorn. Précisons tout de suite que cette série est avant tout destinée à un public jeune, mais possède néanmoins toutes les qualités pour séduire les plus grands.
Le scénariste se place dans la peau d’un conteur, et l’on découvre les aventures d’Orull principalement en lisant ses descriptions accompagnées de grandes cases contemplatives, car dans le ton cette bande dessinée est à mi-chemin entre un livre illustré et une bande dessinée classique, les bulles se révélant moins nombreuses, mais conservant leur importance.
Cela n’enlève en rien à la fluidité de l’histoire, au contraire ce procédé s’accorde parfaitement avec l’ambiance de cette série. Le lecteur ressent qui plus est la présence du narrateur au lieu de suivre simplement l’intrigue par le biais des personnages.
Le scénario est moins enfantin que l’on pourrait croire à première vue et peut se montrer parfois cruel, mais jamais sans raison, car on y retrouve toujours en fin de compte une certaine morale.
Les dessins sont quant à eux tout simplement magnifiques, et l’abondance de grandes cases permettent à Tiburce Oger de nous étonner une fois de plus. Certaines ont d’ailleurs des formes plus originales avec de petits éléments qui ajoutent du charme à cette histoire, avant tout poétique…

7.5/10

Discuter de Orull, le souffleur de nuages sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :