Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Courtney Crumrin

Courtney Crumrin

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Ted Naifeh (Proposer une Biographie)
Courtney Crumrin

Courtney Crumrin et les Choses de la Nuit

Alors que Courtney avait une vie raisonnablement agréable, voilà que ses parents sont contraints de déménager -à son grand dam. Là, elle se retouve avec des camarades de classe affligeants, coincée dans une ville glauque, ses parents prouvent à quel point ils sont pitoyables, son oncle (chez qui ils logent) est un vieillard acariatre et sa maison vous colle le frisson. Surtout la nuit. Car il s’y passe des choses bizarres… Et là, les choses deviennent finalement intéressantes.

Courtney Crumrin

Courtney Crumrin et l'Assemblée des Sorciers

Courtney s’entend décidément bien avec son sorcier d’oncle, et vérifie qu’à Hillsborough, il ne sert vraiment à rien de se fier aux apparences. Elle s’initie peu à peu aux arcanes et découvre la vie de la petite communauté des mystiques locaux au travers d’une sombre affaire de meutres et d’ensorcellement. Malheureusement, sorcier ou non, les hommes restent des hommes…

Courtney Crumrin

Courtney Crumrin et le royaume de l'ombre

Certaines leçons de la vie sont difficiles à avaler pour Courtney, comme pour tout le monde… Et parlant de leçons, elle se retrouve coincée sur des bancs de classe avec les enfants d’autres mystiques pour des cours spéciaux le samedi. Les relations sont au mieux tendues, et dégénèrent rapidement et de façon dramatique. Courtney a une façon bien à elle de résoudre les problèmes, efficace quoique peu orthodoxe. Ce doit être de famille.

Courtney Crumrin

Portrait du sorcier en jeune homme

Le personnage central est, comme le laisse entendre le titre, l’oncle de Courtney : le charismatique Aloysius. Cette petite histoire nous éclaire sur ses relations avec certains autres personnages récurrents de la série.


Critique

Par Lyr, le 02/02/2006

Bien que le personnage principal, Courtney, soit une petite fille de 12/13 ans, la série ne s’adresse pas aux enfants. Son dessin, déjà, est assez dur : un beau noir et blanc, avec lequel l’auteur, Ted Naifeh, se joue parfois des proportions et des perspectives ; un style surprenant dans un premier temps mais auquel on peut très bien adhérer. L’auteur a publié précédemment des séries goth, et cela se sent dans les décors ou certaines tenues et donne à l’ensemble une ambiance et un cachet unique pour le moins efficaces.
L’histoire ensuite n’est pas rose. On ne peut pas dire que la principale qualité de Courtney soit son bon caractère ou sa gentillesse ; au contraire, elle est égoïste, sans pitié et porte sur le monde qui l’entoure un regard souvent caustique. Ce monde, d’ailleurs, se montre régulièrement sous un côté fort sombre - et la nuit n’a rien à voir là-dedans. Les personnages les plus humains seront souvent ceux dont les oreilles sont les plus pointues…
C’est là une des forces de ce comics : l’auteur n’hésite pas à montrer les relations (bonnes ou mauvaise) entre les protagonistes, à nous faire sentir leurs motivations, à passer plusieurs pages sur des événements apparemment sans rapport avec l’intrigue générale pour nous montrer l’état d’esprit de Courtney, tout en dévoilant par petites touches son monde et son passé (son passif).
Une série originale et appréciable, plusieurs fois nominée aux Eisner Awards.

8.5/10

Discuter de Courtney Crumrin sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :