Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Aster

Aster

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Guillaume Clavery (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Paul Cauuet (Proposer une Biographie)
Aster

Oupanishads

Dans le monde d’Aster, le Culte règne en maître sur un peuple ignorant et fidèle. Mais l’apparition d’un étrange médaillon dans les rues de la capitale, Ashédine, va changer la donne. Pamu, accompagnée de son ami Niman, va croiser son destin dans une boîte mystérieuse au hasard d’un petit marché. Odan découvre à la mort de son grand-père qu’il est un Shri’Yad, un des élus d’une ancienne prophétie liée aux Quatre Vérités dont parlent les Oupanishads, et que son seul héritage est un médaillon mystique. Ailleurs, une jeune fille pleure seule sur un pont en hésitant à jeter son pendentif…Et le Culte se met en place pour récupérer « ses » élus…

Aster

Aryama

Nos compagnons, escortés par une escouade de gardes du Culte et 2 Gardiens de la Prophétie, cherchent l’ancienne cité fantôme de Purûsh où ils espèrent en apprendre plus sur le Nijaï où doit s’accomplir leur destin. Cependant, 2 forces inconnues travaillent dans l’ombre et elles semblent en savoir beaucoup plus que le Culte lui-même sur l’interprétation et le rôle de la Prophétie…

Aster

Yajnah

” - Dis, grand-père, c’est quoi samudaya ?! - Samudaya, Odan… c’est quelque chose de très important dans la famille… comme une épreuve que chacun d’entre nous doit affronter… une épreuve où aucune arme ne doit fendre notre âme… -Et papa et toi, vous avez gagné? - Non, Odan, non… “

Aster

Tattva

La prophétie est sur le point de se réaliser. Les peuples d’Aster connaîtront enfin leurs origines. Mais, les élus ont encore une tâche à accomplir : trouver le coeur antique de la ville d’Ashédine. Ils se rendent alors dans la cité et découvrent que leur pire ennemi, Gadriel de Laussor, a pris le pouvoir. Traqués, ils n’ont d’autre choix que de fuir !


Critique

Par Eolle, le 10/10/2004

Oui, oui, le coup des élus qui, avec leurs artefacts magiques, doivent accomplir leur destin, vous l’avez déjà vu !
Mais ici la narration efficace et les zones d’ombre du scénario donnent incontestablement envie d’aller au bout de l’histoire. Surtout, le trait de Caueet, expressif et original, dynamique et au cadrage irréprochable, sert admirablement bien cette aventure. A noter aussi la présence d’un humour « non-lourd » et plutôt bien placé !
En fait, le premier tome était à moitié convaincant, simple mise en scène des personnages. Mais avec le deuxième, certains éléments se confirment au second plan et rajoutent du piment à la sauce. Et l’on sent très bien que tout va justement se jouer avec les « forces extérieures» et ce qu’elles savent et trament à l’insu des héros.
La seule vraie critique, en dehors d’oser s’attaquer à un thème ultra récurrent, serait le fourmillement incessant des noms communs ou propres aux sonorités et à l’écriture compliqués qui embrouillent l’histoire et surtout nous font passer à côté des choses essentielles : le peuples en cape se nomme les Ksatriyas mais ils s’appellent eux-mêmes les Ksats, Aryama, titre du 2me album, est le nom du pendentif de Soyal et il n’est mentionné qu’une fois, alors que même les lances des gardes ont un petit nom rien qu’à eux : les ayudah !!
Le risque avec Aster c’est que visiblement les auteurs, Clavery et Caueet, ont prévu de finir la série avec un unique volume supplémentaire et l’on peut craindre un bâclage de ce scénario qui prenait justement une belle ampleur.
Donc dans l’ensemble une petite série bien sympathique mais qui à mon goût tient énormément au talent du dessinateur ! En espérant que la suite vienne conclure heureusement et intelligemment la quête de nos héros qui s’annonce si bien à la fin du deuxième opus… A suivre…

6.5/10

Discuter de Aster sur le forum.


Auteurs



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :