Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > 1602 > Complots et Maléfices


Complots et Maléfices

Tome 1 du cycle : 1602
ISBN : 978-284538303-6
Catégorie : Bd
Auteur : Neil Gaiman

Où l’on remonte le temps… Il y a quatre siècles, à l’époque de l’Angleterre élizabéthaine, les super-héros existaient déjà. X-Men, Spider-Man, Daredevil, Vengeurs, Nick Fury et bien d’autres partent à la recherche d’un mystérieux objet aux incroyables pouvoirs…


Critique

Par Gillossen, le 14/08/2003

Evènement de la rentrée comics 2003, 1602 arrive enfin en France alors que la dernière de ses 8 issues américaines sort ces jours-ci… Dans ce joli album cartonné, nous retrouvons donc les numéros 1 à 4, sans les nombreuses pages de publicité qui encombrent les parutions mensuelles originelles.
Que vaut donc le retour de Neil Gaiman dans le monde du comics avec le succès de son Sandman devenu culte, et qui plus est, sous la bannière du géant Marvel ? Eh bien, durant cette première partie, on peut dire que l’auteur met avant tout son intrigue en place, multipliant les clins d’œil et les références diverses, pas seulement envers les fans de comics d’ailleurs. Tout en n’évitant pas quelques erreurs historiques, mais après tout, nous sommes dans un What if, un univers parallèle.
Après une mise en bouche donc assez figée, le récit gagne toutefois assez rapidement en intensité et en complexité, alors que de nouveaux personnages apparaissent, et que ceux introduits dans les premières pages s’étoffent. L’ambiance de l’histoire rappellera à certains le Troisième Testament, pour son côté ” suspense ésotérique “, mais c’est évidemment aussi bien autre chose du fait de la richesse de l’univers Marvel. Le scénario conserve de nombreux mystères, mais n’est pas - pour l’instant - d’une originalité folle, et il manque un soupçon de ” Gaiman touch “. Mais la tempête approche…
Le dessin de Kubert quant à lui se révèle agréable, voir magnifique sur certaines planches ou cases, mais reste classique dans la veine comics. Autrement dit, ce n’est pas du tout aussi ” expérimental ” que certains autres travaux de Gaiman dans le monde de la BD. On notera également le relooking des héros de Marvel, assez réjouissant, et qui entre tout autant en compte, car partie intégrante de cette aventure.
Au final, 1602 prouve rapidement que ce n’est pas qu’une suite de réinventions de l’univers de ces personnages bien connus, (Où se cache Spider-Man ? Et lui, c’est bien Magneto ? Etc…) ce qui n’empêche pas que l’on attend plus de Neil Gaiman sur le plan du scénario ! Certainement dans la seconde moitié…

8.0/10

Discuter de Complots et Maléfices sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :