Vous êtes ici : Page d'accueil > Blog > L'Association

Elbakin party : 14° !

Par Foradan, le dimanche 23 juillet 2017 à 19:25:08

Gite estVoilà un marronnier dont on ne se lasse pas : la réunion traditionnelle -voire légendaire, on peut en discuter- des forces vives d'elbakin.net vient d'avoir lieu.
Pour ceux qui savent de quoi il retourne, passez directement au paragraphe suivant (ou vous êtes joueurs, jetez un dé 4 pour savoir où reprendre votre lecture). Pour les autres, voici l'occasion de donner du contexte.
Bien avant qu'une association ne porte son nom, elbakin. com (puis .net) était de ces sites en pleine croissance dotés d'une communauté qui décide un jour (ou était-ce une nuit ?) d'oser l'IRL (et non l'irréel comme on croit souvent) : ces pionniers de 2002 ont osé ce que nul n'avait fait avant eux, rencontrer leurs semblables !
Le temps de se remettre les esprits en place et d'accroître davantage la notoriété du site et l'elbakin party devient une institution annuelle depuis 2005. Chaque été, l'association (créée entre temps) réunit ses adhérents (en priorité) et ses invités, à se retrouver dans un cadre tranquille pour faire tout ce que le forum nous permet le reste de l'année, mais en mieux.
Evidemment, la perspective de rencontrer des gens dont on ne connaît que le pseudonyme et l'avatar incite les timides à s'inventer des prétextes du genre "ça a l'air chouette, mais ça n'est que pour les experts en fantasy, les chroniqueurs, les gens qui se connaissent depuis 1000 ans, je n'y ai pas ma place".
Et c'est une excuse tout à fait légitime, à ceci près que certains des participants ne chroniquent jamais, que d'aucuns ne vont jamais en festival et qu'il y a souvent quelqu'un qui vient pour la première fois ; parce que nos critères sont les suivants : être majeur, être adhérent (c'est mieux mais on vous accepte quand même si vous préférez réfléchir avant) et...c'est à peu près tout, nous nous occupons du reste.
Pour les questions sur une pseudo légitimité, il est vrai que nous avons, comme chaque compagnie d'aventuriers, nos experts, chacun prodiguant à qui le souhaite son savoir : certains discuteront thé ou tricot, d'autres proposeront un atelier massage, certains bricoleront le barbecue ou proposeront une excursion pendant que d'autres animeront un jeu. Les talents sont multiples et infinis, chacun peut trouver sa place, qu'elle soit discrète ou flamboyante.

Cette édition 2017 avait un petit air de ses devancières de 2010 et 2012 en ceci que le lieu a été choisi pour permettre la participation à la convention française de science-fiction qui nous avait proposé de participer à mettre un peu de fantasy dans leurs vies. Le 14 juillet, une partie de la délégation elbakin.net a donc investi le bâtiment de la convention pour rappeler que la fantasy dépasse allégrement les clichés et les lectures simplistes à courte vue, le public était ravi. Et Gandalf a gagné le match d'immortalité contre un vampire, un ange déchu et une IA spatiale, le public était enthousiaste (même si le plus fort reste Songoku).
Ensuite, la party classique a commencé dans un coin de campagne avec son déroulement de toasts portés à nos absents, le discours du président, manger, jouer, discuter, accueillir les arrivants par un nouveau toast, visiter Grenoble (la ville de Pierre Terrail, seigneur de Bayard, chevalier sans peur et sans reproche qui a inspiré tant de héros de fiction) jusqu'au moment de refaire sa valise et regagner son quotidien pour retrouver elbakin.net chez son FAI préféré.

Maintenant, il est temps de laisser la parole à quelques témoins ayant accepté de partager leurs impressions, nous conservons leur anonymat par un pseudonyme bidon pour les préserver de toute pression qui ne serait pas servie dans un verre.

Emma Swann


J'ai passé un excellent moment, la route a été très agréable, j'ai découvert des personnes très sympas, eu des discussions très intéressantes... j'ai attendu cette party pendant presque 10 ans et je n'ai pas été déçue, plus que des amis, je dirais que j'ai découvert une famille qui partage les mêmes intérêts, les mêmes passions, les mêmes délires. j'ai hâte de revoir tout le monde.

Parmi les souvenirs notables, la conférence et le match d'immortalité (pendant la convention SF), les coups de coeurs partagés pour Vaiana, les jeux de plateau (tant de boîtes et si peu de temps !), les discussions sur Once upon a time et toutes les séries télé, les chats complotistes et le barbecue de l'enfer qui n'avait pas de fond sous la braise.

Le presque voisin

j’étais là en coup de vent. Juste le vendredi 14, entre deux trains express régional. Pas vraiment participé à la Elbakin party mais j’ai profité, entre autres, des bonnes gens d’Elbakin.

Foradan et sa conférence

Dès les premiers instants, la première slide, j’ai senti qu’il fallait que j’ouvre le troisième œil.

Oui. J’avais en face de moi une offrande de savoir. Celle d’une personne qui maîtrise son sujet et qui propose de partager une connaissance sincère. Sincère car elle respecte l’intelligence de celui qui écoute.

En gros, t’écoute le monsieur te parler des différences métaphysiques entre les créatures de Tolkien et après tu aimes encore plus la fantasy. Toutes les formes de fantasy. J’aime bien l’humour du monsieur, aussi.

Alors, je dis pas cela, juste, pour être sympa.

Parce que les conférences, je connais. Je sais reconnaître d'un vil escroc d'un vrai Sachant.

Je voulais écrire "Savant" mais "Sachant" c'est mieux. Selon moi..

> La compétition d’immortalité

> Assez bien ri. Découvert des auteurs aussi. Gandalf a gagné parce qu’il peut s’occuper des gamins et, éventuellement, les rendre rentables.

> Les Bonnes gens d’Elbakin :

> J’ai rencontré John Doe, Faith, Cœur de chêne, Gally..

Et une autre femme qui m’a conseillé un bon livre. « Glissement vers le bleu » de Silverberg et Alvaro Zinos-Amaro. Je pensais que Silverberg était mort, vu qu’il y avait deux noms. Elle m’a dit aussi que Agent Carter c’était bien ! Je trouvais que le personnage était sous exploité dans le captain america, vu le potentiel combat féministe à l’époque seconde guerre mondiale. J'y connais rien en série en plus...

J’aurais pu parler de Nier automata avec Faith mais je ne savais pas que c’était elle derrière le pseudo ! Pas grave, je ferais un post sur le forum.

John Doe m’a parlé de Jeu de plateau qui me rappelle que je loupe plein de trucs… Mais, grâce à lui je sais qu’il existe quelqu’un qui sait faire comprendre l’intérêt de tel ou tel jeu. Passé, présent et avenir. Et il m’a rappelé l’existence de grands classiques de l’animation trop méconnu (entre autres, Ima, Soko ni Iru Boku).

Coeur de chêne, il est dans la région de ma personne donc c'est cool de le savoir ! Il organise plein de truc le monsieur.

A la fin, je suis rentré prendre mon train. Un peu … un peu comme un mec triste...

Malgré (à cause ?) des agréables instants vécus.

Krokmou et Zazu volent, c'est leur seul point commun

Je me rappellerai de la bonne compagnie, des discussions sur les séries à ne pas louper, sur les jeux videos et plus particulièrement sur final fantasy, des discussions diverses et variées. Je me rappellerai de John Doe, alias Zeus Maitre tueur des démons, qui nous a fait découvrir le jeu "Defenders of the realm", un jeu où tu peux perdre en 30 minutes mais pour gagner il te faut jouer 3h ;) Mon seul regret est d'avoir louper la convention vendredi et de ne pas avoir vu Foradan en action. Le jeu des post-it fantasy est devenu incontournable, même si je me rend compte qu'en tant que Xennial je n'ai pas toutes les références de la génération suivante.

Discuter de la formidable elbakin party 2017 sur le forum public

Gite ouest


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :